Suicides à la SNCF : dans les Vosges, celui de trop pour les syndicats
Menu
Vous êtes ici»

Suicides à la SNCF : dans les Vosges, celui de trop pour les syndicats

Y-a-t-il un malaise au sein du personnel de la SNCF ? Les syndicats dénoncent une vague de suicides chez les salariés, dont le dernier à Cheniménil dans les Vosges, le 11 mai.

 
Image d'illustration
Image d'illustration


Les quatre syndicats représentatifs du groupe, dénoncent une vague de suicides chez les salariés. Dernier en date, le 11 mai à Cheniménil dans les Vosges, il s'agissait d'un contrôleur de 37 ans.

Un nouveau drame qui vient s’ajouter à ceux déjà trop nombreux depuis le début de l’année, selon la CGT Cheminots, syndicat majoritaire. Selon lui, ce contrôleur était suivi par le CHSCT (comité d'hygiène) et selon Sud Rail, il avait été déclaré inapte, mais n'avait pas eu de "reclassement réel".

Le syndicat dénonce une dégradation des conditions de travail avec un stress permanent, et demande une table ronde pour parler de ces risques psychosociaux. Yavuz Ozbek est délégué dans les Vosges… "C'est toujours un suicide de trop, même si notre travail n'est pas la seule et unique cause. il y a un mal-être des agents, et cela n'est pas entendu comme cela devrait l'être".

Yavuz Ozbek
Doris Henry


La SNCF compte aborder le sujet au cours du prochain CNHSCT (Comité national d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail), prévu le 1er juin, mais elle ne constate pas de situation aggravée par rapport aux années précédentes.

Dernière modification le jeudi, 18 mai 2017 08:44
Retour en haut

La radio

Info régionale

Sport en région

Jeux

Services en ligne

Standard03 29 08 08 87
SMS7 10 03