Chaumont : explosion devant le lycée de Gaulle, sécurité renforcée
Menu
Vous êtes ici»

Chaumont : explosion devant le lycée de Gaulle, sécurité renforcée

Stupeur devant le lycée Charles de Gaulle à Chaumont (Haute-Marne) où ce mercredi matin, une bombe artisanale a explosé dans un abribus près de l'entrée de l'établissement scolaire sans faire de blessé.
 
L'entrée du lycée avec l'abribus où était posée la bombe artisanale © Capture d'écran Google - Street View
L'entrée du lycée avec l'abribus où était posée la bombe artisanale

Vers 8h20 ce mercredi matin à Chaumont, alors que les élèves venaient tout juste d'entrer en classe, s'est produite une explosion sous un abribus devant le lycée Charles De Gaulle. La détonation a été entendue par les élèves qui étaient à l'intérieur de l'établissement, dont les salles donnaient sur la rue. Il s'agissait d'une petite bombe artisanale. Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer, il n'y a également aucun dégât matériel.

La préfète de Haute-Marne a tenu un point presse en préfecture, pour revenir sur ce fait divers qui aurait pu tourner au drame.

Selon nos informations, un homme a été aperçu en fuite, juste après avoir déposé l'engin. L'enquête ne fait que commencer. Aucune piste n'est privilégiée. Mais déjà, la préfète de Haute-Marne tient à rassurer les élèves, les parents, les riverains, qui pourraient être légitimement inquiets à la suite de ce faits divers qui intervient dans un contexte sécuritaire particulier.

Les patrouilles vont être renforcées autour des établissements scolaires toute la journée, et sans doute plus. Les consignes de sécurité ont été rappelées aux directeurs d'établissement par l'académie.

"Immédiatement, la police est intervenue, un périmètre de sécurité a été mis en place. Il ne faut pas s'affoler, il n'y a pas lieu de le faire. Aucune piste n'est privilégiée. Nous voulons rassurer les parents", selon Françoise Souliman, la préfète.

"Il n'y a pas eu de confinement, les seuls élèves qui ont été confinés, ce sont ceux du lycée qui ont été empêchés de sortir à l'approche de l'abribus à l'heure de la pause vers 10h, le temps de l'enquête."
Françoise Souliman, préfète de Haute-Marne
Doris Henry


Dernière modification le jeudi, 16 mars 2017 08:38
Retour en haut

La radio

Info régionale

Sport en région

Jeux

Services en ligne

Standard03 29 08 08 87
SMS7 10 03