Meurthe-et-Moselle : un lycéen "fragile" crée la panique dans un institut médico-éducatif
Menu
Vous êtes ici»

Meurthe-et-Moselle : un lycéen "fragile" crée la panique dans un institut médico-éducatif

Un ancien pensionnaire de l'Institut médico-éducatif de Flavigny (Meurthe-et-Moselle) est entré ce vendredi matin dans l'établissement en criant "Allah Akbar". Il a été interpellé à Nancy et placé en garde-à-vue pour apologie du terrorisme.

 
Un déséquilibré est entrée dans cet IME de Flavigny en criant "Allah Akbar" © Google Street View
Un déséquilibré est entrée dans cet IME de Flavigny en criant "Allah Akbar"




En Meurthe-et-Moselle, scène de panique ce vendredi dans un institut médico-éducatif à Flavigny, près de Richardménil.

Vers 10h un individu a pénétré dans l'hôpital de jour en criant "Allah akbar". Il a quitté l'établissement avant l'arrivée des forces de l'ordre. Il a finalement été interpellé vers 12h30 à Nancy et placé en garde-à-vue pour apologie du terrorisme.

C’est un homme bien connu de personnel de l’établissement, puisqu’il l’a fréquenté en tant que patient. Habillé de noir, il n’était pas armé ni menaçant.

Une trentaine de gendarmes a été mobilisé, ainsi qu'un hélicoptère pour retrouver ce jeune Lorrain de 18 ans. Le personnel a dû être confiné, puis il a pu reprendre le travail.

Il a été remis en liberté samedi après-midi, aucun indice ne permettant de justifier une procédure pour apologie du terrorisme… Le jeune homme a sans doute voulu faire une plaisanterie, de très mauvais gout.

Fragile psychologiquement, il est lui même suivi à l’Office d’hygiène sociale de Flavigny pour des troubles du comportement.

 

Dernière modification le lundi, 20 mars 2017 06:15
Retour en haut

La radio

Info régionale

Sport en région

Jeux

Services en ligne

Standard03 29 08 08 87
SMS7 10 03