Menu
Vous êtes ici»

Vosges : 1€ investi dans un court-métrage, 9€ de retombées économiques

Le Conseil Départemental des Vosges a dévoilé son Schéma Culturel Départemental. Le soutien au cinéma est l'un des points majeurs.
 
La présentation du schéma au monde de la culture, jeudi 8 novembre. © Magnum la Radio
La présentation du schéma au monde de la culture, jeudi 8 novembre.

Faire rayonner la culture à travers tout le département. Le conseil départemental des Vosges a présenté son schéma culturel, issu de longs mois de travail et notamment des assises de la culture, un moment fort qui s'était tenu en avril dernier à la Souris Verte à Epinal, rassemblant plus de 200 personnes.

L’idée, c’est de définir la politique culturelle dans les Vosges pour les années à venir. Et aussi, lutter contre les "zones blanches", ces espères de déserts culturels, où peu d’évènements sont organisés. En découle donc un plan, décliné en trois axes majeurs, qui comprennent une quinzaine d'actions, comme la consolidation du maillage territorial.

"Le département, il a de nombreux atouts, y compris dans le domaine touristique" explique d'abord Luc Gerecke, maire de Contrexéville et vice-président du Conseil Départemental des Vosges, en charge de la Culture. "Il ne faut pas séparer la culture et le tourisme, c'est très complémentaire" poursuit-il. Au sujet de ces "zones blanches", dont l'existence a sauté aux yeux des différents intervenants lors de la rédaction du schéma, "les communautés d'agglomération comme celles d'Epinal et de Saint-Dié ont une offre culturelle très élaborée" convient Luc Gerecke. "En revanche, des territoires beaucoup plus ruraux, avec une densité de population faible sont plutôt considérés comme des zones blanches" admet l'élu. "Mais ce n'est pas pour ça que l'on ne peut rien faire" nuance le vice-président du département. "Mon crédo, c'est de dire, la Culture, elle doit aller au devant de tous les vosgiens, où qu'ils soient et quelle que soit leur condition".

Luc Gerecke d'avancer quelques hypothèses de travail, pour l'avenir, "ces zones blanches, on peut très bien apporter un certain nombre d'évènements au plus près des territoires. On peut aussi peut-être organiser une solution pour amener les habitants vers des évènements sur des zones un peu plus structurantes" rajoute-t-il. 

La Culture, un atout majeur à faire valoir, notamment pour vanter l'attractivité du département. Une autre technique du "soft power" à la vosgienne, c'est de savoir se montrer, notamment dans les films et les séries.

L'un des axes du développement tant culturel qu'économique, passe par une meilleure valorisation des territoires pour l'accueil de tournages. Le département est déjà bien servi de ce point de vue, notamment récemment avec le tournage du film Perdrix à Plombières-les-Bains, ou encore celui de la série "Aux Animaux la Guerre", l'adaptation du premier roman de l'auteur spinalien Nicolas Mathieu, récompensé mercredi du Prix Goncourt pour son dernier ouvrage, "Leurs enfants après eux".

Long-métrage, court-métrage, série, l'impact économique du cinéma dans le département n'est ainsi pas négligeable. 

"Pour 2018, on peut dire pratiquement qu'on est le champion du nombre de journées de tournage" dans le Grand-Est avance Luc Gerecke. "La Culture, on a tendance à dire que ça coûte cher" explique le vice-président du département, "mais ça rapporte aussi!" ajoute-t-il immédiatement. "Dans le cadre de l'accueil de tournages, on a des moyennes sur les retombées économiques" explique-t-il. Ainsi, un euro investi par le département dans un court-métrage ou une série rapporte neuf euros de retombées économiques, dans l'hôtellerie, la restauration, l'embauche d'acteurs ou figurants locaux, etc. Pour un long-métrage, le gain est moins important, autour de trois euros de retombées, pour un euro d'investi par le département. "C'est quand même très parlant!" lance l'élu. 

Dans le Grand-Est, le Département des Vosges est le seul à avoir conventionné l'accueil de tournages en adhérant récemment au réseau Plato.

Luc Gerecke, vice-président du Conseil Départemental des Vosges, chargé de la Culture
Kilian Kueny

 

Dernière modification le mardi, 13 novembre 2018 18:36
Retour en haut

La radio

Info régionale

Sport en région

Jeux

Services en ligne

Standard03 29 08 08 87
SMS72 800