Menu
Vous êtes ici»

Vosges : une jeune pâtissière en finale d'un concours national

Laure Gilbay, une jeune vosgienne de 19 ans, participe à la finale de pâtisserie de la Cuillère d'Or à Paris. Un concours 100% féminin, organisé à l'occasion du 8 mars.
 
Laure Gilbay, pâtissière © Team Laurette
Laure Gilbay, pâtissière

Quand on est passionné, difficile de ne pas vouloir le montrer à tout le monde et d'exposer les qualités de son travail. C'est ce qui motive cette jeune vosgienne. A tout juste 19 ans, Laure Gilbay est en apprentissage (BTM pâtisserie), en alternance chez les chocolatiers de la Maison Schmitt à Gérardmer, et son centre de formation des apprentis à Laxou. Elle participe ce jeudi à La Cuillère d'Or à Paris.

Ce concours est exclusivement féminin, organisé à l'occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes. C'est la 4ème édition, l'occasion de mettre à l'honneur aussi, ces femmes qui se lancent dans des milieux traditionnellement plutôt masculins. Il regroupe différentes catégories, pour les pâtissières en herbe, les adultes amateur et les pros. 

Ce concours, est donc un peu particulier. Laure a envoyé son dossier de candidature il y a un an, et depuis, elle se prépare. Le thème ? Elle a eu le temps de réfléchir à sa composition, le connaissant depuis longtemps. Et son plan est parfaitement clair, il n'y a qu'à dérouler. "Le thème, c'est les déesses, je vais m'inspirer de la Venus de Botticelli, parce que Venus, ça me plaît bien" dit-elle tout sourire. "Ca mêle un peu l'art et la pâtisserie, ça fait un bon mélange je pense !". Malgré des dizaines d'heures passées à répéter la préparation, le montage, le stresse est quand même présent. 

Laure Gilbay, pâtissière et finaliste de La Cuillère d'Or
Kilian Kueny


"J'arrive quasiment à tirer mes fleurs en sucre les yeux fermés" explique-t-elle, avant de tout de même pondérer "j'ai un petit peu peur, pour tout vous dire, que ma pièce en sucre casse, qu'il y ait un problème pendant le concours, tout peut arriver". Mais son optimisme reprend vite le dessus "Même s'il arrive n'importe quoi, je peux toujours essayer de m'adapter à la situation et tenter de rebondir". 

Si elle se lance dans ce concours, c'est pour se prouver à elle même de quoi elle est capable "Je veux pouvoir me dire, ouais, ça c'est moi qui l'ai fait ! Et puis d'avoir des félicitations de personnes reconnues, ça fait toujours plaisir."  Reste qu'il va falloir finement gérer son temps, l'épreuve dure cinq heures.

Laure Gilbay, pâtissière et finaliste de La Cuillère d'Or
Kilian Kueny


Des personnes reconnues, il y en a dans le jury. Le président n'est personne d'autre que le grand pâtissier alsacien Pierre Hermé, une légende vivante dans le milieu. 

Les résultats sont attendus dans la soirée, au cours d'un gala, en attendant, vous pouvez suivre son parcours sur sa page Facebook, Team Laurette ou encore sur la page de La Cuillère d'Or !

Mise à jour du 9 mars 2018 : 

Laure a terminé à la deuxième place du concours.

Dernière modification le mercredi, 14 mars 2018 20:58
Retour en haut

La radio

Info régionale

Sport en région

Jeux

Services en ligne

Standard03 29 08 08 87
SMS72 800