Menu
Vous êtes ici»

Pic d'ozone : des vitesses abaissées mardi

Un nouveau pic d'ozone va toucher la région demain. Les préfectures prennent des arrêtés pour abaisser les vitesses sur certains axes.
 
La carte du pic de pollution © AtMO Grand-Est
La carte du pic de pollution


110 km/h au lieu de 130. Il faudra vous y faire demain, si vous comptez rouler sur l'autoroute A31 ou l'A5 en Haute-Marne.

La région va devoir affronter un nouveau pic d'ozone. Conséquence, les préfets de Meurthe-et-Moselle et de Haute-Marne viennent de prendre de nouveaux arrêtés abaissant les vitesses maximales sur les axes autoroutiers notamment. Des arrêtés qui entreront en vigueur à 0H00 ce mardi.

En Meurthe-et-Moselle, la vitesse tombera à 110 ce mardi, au lieu de 130 sur autoroute. Elle sera abaissée de 20km/h sur les axes qui sont limités à 110 d'ordinaire, sans tomber sous les 70km/h. Respectez les consignes indiquées par les panneaux à messages variables.

Pour le département des Vosges : les annonces sont peu ou prou les mêmes. Sur le réseau autoroutier, il vous faudra lever le pied et rouler à 110km/h. Pour les 2X2 voies à chaussées séparées, la vitesse sera également abaissée de 20km/h, sans toutefois tomber sous les 70km/h.

Dans les trois départements, des contrôles de vitesse et antipollution seront menés.

Les automobilistes ne sont pas les seuls à être mis à contribution, les entreprises qui sont localement responsables des émissions les plus importantes doivent également les réduire. Dans le cadre du niveau 1 ICPE (installation classée pour la protection de l'environnement).

Si le pic de pollution se prolongeait, les arrêtés seront renforcés par d'autres mesures.

Les arrêtés seront levés dès la fin de la procédure d'alerte à la pollution.





La préfecture haut-marnaise fait également un rappel des recommandations sanitaires : 

De manière générale, il est recommandé de réduire les activités physiques et sportives intenses. En cas de gêne respiratoire ou cardiaque prendre conseil auprès d’un professionnel
de santé.

Il est également recommandé aux populations vulnérables et sensibles :

• d’éviter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords aux périodes de pointe

• d’éviter les activités physiques et sportives intenses autant en plein air qu’à l’intérieur

• de reporter les activités qui demandent le plus d’effort

• de privilégier les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort

• en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès de son médecin pour savoir si son traitement médical doit être adapté.

 

Dernière modification le mercredi, 08 août 2018 05:42
Retour en haut

La radio

Info régionale

Sport en région

Jeux

Services en ligne

Standard03 29 08 08 87
SMS72 800