Menu
Vous êtes ici»

Gilets jaunes et casseurs à Epinal : la ville traumatisée

Après les violences urbaines de samedi, la ville d'Epinal a nettoyé au plus vite, mais les commerçants restent traumatisés.
 
Gilets jaunes et casseurs à Epinal : la ville traumatisée © Magnum la Radio


Il a fallu vite nettoyer, pour ouvrir les commerces ce dimanche pour les soldes, et surtout pour tenter d'oublier rapidement ces scènes de guérilla urbaine. Samedi, la ville d'Epinal a connu un malheureux épisode, lors de la manifestation des gilets jaunes.

1 600 personnes étaient rassemblées et en fin d’après-midi, des casseurs ont pris le relais, plusieurs magasins du centre ville ont été touchés ainsi que des banques. Trois personnes ont été placées en garde à vue.

Hervé Poirat, le président de l'association de commerçants Epicentre fait le point : "Malheureusement, je m'y attendais car on savait que les organisateurs étaient déjà intervenus à Metz et Epinal les semaines passées. J'en suis affecté car quand je vois les gens autour de moi traumatisés et en pleurs, c'est effectivement traumatisant."

"Les commerçants qui ont ouvert, ce dimanche, ont tout de même bien travaillé même si bien sûr, cela ne rattrapera pas le chiffre d’affaires important qui a été perdu samedi."

"C'est maintenant le côté psychologique qu'il va falloir gérer, c'est plus cela qui sera lourd à réparer. On peut saluer malgré tout la lucidité de certains gilets jaunes, qui ont protégé certaines vitrines. Il y a des bons et des mauvais."
Hervé Poirat
Doris Henry




Communiqué de la préfecture après la manifestation :

La manifestation régionale prévue à partir de 13h ce jour à Epinal a rassemblé 1 600 personnes, parmi lesquelles plusieurs centaines d’individus venus exclusivement pour casser.

Après une déambulation en ville, sécurisée par les effectifs de la sécurité publique et par des forces mobiles, différents groupes d’individus extrêmement violents ont cherché à dégrader des commerces et du mobilier urbain.

Deux établissements bancaires ont subi de sérieuses dégradations, plusieurs commerces ont vu leurs vitrines brisées, sans toutefois subir de pillage. Du mobilier urbain a également été dégradé.

Pierre ORY, préfet des Vosges, condamne avec la plus grande fermeté les agissements inacceptables de ces casseurs ; sous l’autorité de Monsieur le Procureur de la République, des investigations judiciaires sont d’ores et déjà engagées, en vue de les identifier et de les traduire en justice. Quatre individus ont par ailleurs été interpellés au cours de l’après-midi par les forces de l’ordre.

Le préfet tient à nouveau à saluer l’engagement des personnels des forces de l’ordre et des services de secours mobilisés tout au long de la journée pour assurer au mieux la sécurité des biens et des personnes dans un contexte de violence inhabituel pour la ville d’Epinal.



Dernière modification le vendredi, 11 janvier 2019 14:53
Retour en haut

La radio

Info régionale

Sport en région

Jeux

Services en ligne

Standard03 29 08 08 87
SMS72 800