15 000 FOIS MERCI !

Le SAS Football est sorti par la grande porte, en quart de finale de la Coupe de France.
SAS Football Epinal L'équipe du SAS avant le début du match
Ils auront tout donné.

A Marcel Picot, l'antre de l'AS Nancy-Lorraine, les joueurs du SAS Football ont été éliminés ce jeudi soir de la Coupe de France. 

Une défaite 2 buts à 1 concédée face aux Verts de l'AS Saint-Etienne au terme d'un match intense sous les hourras de la foule.

Plus de 15 000 spectateurs s'étaient massées dans tes travées du stade. 

"On a pas eu peur de jouer, on a joué notre jeu comme d'habitude" a réagi Jean-Philippe Krasso, l'attaquant spinalien, auteur du seul but de l'équipe vosgienne lors de ce match. 

"On ne s'est pas démonté, on a pris du plaisir dans un grand stade, beaucoup de supporters, ça a fait énormément de bruit. Et en plus on a vu que c'était pas seulement une partie des supporters qui nous supportait c'était vraiment tout le stade et ça fait chaud au coeur, on voit qu'on est soutenus par des milliers de personnes, c'est magnifique" poursuit le joueur. 

Un peu de déception et de réconfort pour le groupe tout de même, mais Jean-Philippe Krasso retient aussi le positif, à savoir un beau parcours réalisé jusqu'à ces quarts de finale. "C'est une super aventure humaine avec les coéquipiers, il y a plein de souvenirs et puis de grands moments! Puis quand on se rend compte du parcours on est quand même contents de nous. Pas de regrets on a tout donné du début à la fin. C'est le foot, il fallait un gagnant et un perdant" conclut l'attaquant spinalien.

Un beau parcours que retiendra également le président du SAS Yves Bailly.

Fair play, les stéphanois ont offert la totalité des recettes de la rencontre aux spinaliens.

Les Verts ont également invité les vosgiens à assister à la demi-finale, qui opposera l'ASSE au tenant du titre, le Stade Rennais.

Reste donc aux Boutons d'or à gérer cette défaite moralement, et à repartir vers l'avant en se concentrant sur le championnat de N2.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: