C'est fini pour les Papeteries Grégoire

{igallery id="5348" cid="250" pid="1" type="classic" children="1" showmenu="1" tags="" limit="0"}On hésite entre coup dur et soulagement après la liquidation judiciaire des Papeteries Grégoire de Saint-Nabord.
Les sentiments sont partagés après la décision ce mardi matin du Tribunal de commerce d'Epinal. Une décision claire : La cessation d'activité est immédiate.

Voilà qui ferme ce dossier lourd de quinze audiences en deux ans, de trois dépôts de bilan et de repreneurs qui s'enchaînent. Le dernier, l'Alsacien Turckheim, n'a pas eu les moyens de ses ambitions. Les deux millions d'euros de liquidités promis n'ont jamais vu le jour pour acheter la matière première et satisfaire un carnet de commande pourtant bien rempli.
Aujourd'hui 84 personnes se retrouvent sur le carreau. Les mêmes qui ont surveillé le site jour et nuit pendant l'arrêt des machines. Antonio Simoes, délégué CGT...{phocadownload view=fileplaylink|id=407|text= Papeteries Grégoire / Antonio Simoes / CGT|playerwidth=328|playerheight=200|playerheightmp3=30}

La liquidation était devenue quasiment inévitable. La question se posait déjà avant la dernière reprise jugée trop bancale par une majorité du personnel. Malgré tout, l'espoir est permis. Les syndicats veulent repartir sur de nouvelles bases pour faire renaître la papeterie de ses cendres. Christophe Thomas, délégué régional à l'emploi à la CFDT...{phocadownload view=fileplaylink|id=406|text=Papeteries Grégoire / Christophe Thomas / CFDT|playerwidth=328|playerheight=200|playerheightmp3=30}

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: