Centre hospitalier de l'Ouest vosgien : après la tourmente, l'apaisement

Problèmes financiers, problèmes de gouvernance... Les hôpitaux de Neufchâteau et Vittel étaient dans la tourmente ces derniers mois. Aujourd'hui, la situation est à l'apaisement avec notamment un changement de direction.
Crédit Magnum la Radio - Conférence de presse ce lundi 11 octobre
Une crise institutionnelle s'est installée ces derniers mois au sein de Centre hospitalier de l'Ouest vosgien, nourrie par une détérioration de la situation financière. A plusieurs reprises, ces derniers mois, les syndicats avaient fait part de ce climat extrêmement tendu.

L'ancien directeur Christophe Gasser a été remplacé cet été par l’actuel directeur des hôpitaux d’Epinal et Remiremont notamment, Dominique Cheveau, qui a été nommé directeur par intérim du CHOV. Un changement de gouvernance pour retrouver de la sérénité et travailler sur l'avenir, c'est ce qui a été officialisé ce lundi lors d'une conférence de presse.

Selon le maire de Neufchâteau, "aujourd'hui, les choses se sont apaisées, le dialogue est plus serein. Le directeur financier quitte aussi l'établissement."

Dominique Cheveau, le nouveau directeur par intérim a indiqué que "l'établissement a besoin de mutation pour se structurer. Le nerf de la guerre, ce n'est pas l'argent ici, c'est de trouver des médecins."

Il va par ailleurs demander une certification des comptes pour connaître la situation comptable de l'établissement. "Nous allons optimiser les coûts mais ce n’est pas l’objectif premier."

Une partie de la dette va être reprise, à savoir 20 millions d'euros de dettes repris par l'Etat sur 9 ans entre 2021 et 2030, sous forme de soutien à l'investissement dans le cadre du plan de relance Ségur de la santé. Dans ce cadre, d'ici la fin d'année, un premier versement de 4 millions d'Euros doit arriver.

Par ailleurs, le CHOV a perçu des soutiens de trésorerie en 2021 de la part de l'ARS à hauteur de 10,6 millions d'Euros pour réaliser son programme d'investissement (finalisation des travaux du bloc opératoire et des urgences). A l'équilibre financier en 2015, l'établissement accuse un déficit cumulé de 34 millions d'Euros (fin 2020) et une dette de plus de 45 millions d'Euros.

Les autres fonctions de direction de Dominique Cheveau dans d'autres établissements vosgiens vont lui "permettre de créer des liens entre les hôpitaux, pour qu'ils travaillent ensemble. Si les patients n'allaient pas en Meurthe-et-Moselle, environ 40% d'entre eux, nous n'aurions pas de problèmes financiers."

"Sur le court terme, on a pris la décision de suspendre certains services comme la cardiologie."



C'est donc le début d'une nouvelle ère promise aussi par les élus locaux, membres du conseil de surveillance, après ses mois compliqués qui ont entaché l'image de l'établissement, "nous allons repartir sur de bons rails pour avoir de nouvelles perspectives" selon Jean-Jacques Gaultier, député de la plaine...


Eric Choffel, secrétaire de la CFDT au CHOV, satisfait de ces nouvelles perspectives dans un climat beaucoup plus serein...




Concernant les travaux, sur le site de Neufchâteau, le bloc opératoire devrait être terminé en 2022, et les urgences en 2023 pour un coût de 9 millions d'Euros. Ensuite, un projet de rénovation pour regrouper les les deux cuisines principales de Neufchâteau et Vittel qui était en cours est à ce jour suspendu, un audit est en cours car "le prix de revient du repas est trop élevé" selon Dominique Cheveau.

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2021, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: