Covid-19 : ces EHPAD où la vaccination a débuté lundi

Dans le Grand Est, la vaccination se déploie dans 35 EHPAD ou unité de soins de longue durée, découvrez lesquels.
Magnum la Radio - Un véhicule de l'ARS, illustration
Depuis quelques jours, la grande campagne de vaccination s'est mise en route en France. 

Si le gouvernement a été largement critiqué pour la lenteur de sa mise en place, par rapport aux vaccinations déjà réalisées dans les pays voisins, la montée en puissance se confirme petit à petit. 

Dans le Grand Est, 35 EHPAD ou unités de soins de longue durée ont reçu des doses du vaccin Pfizer/Bio'N'Tech et ont lancé les vaccinations depuis ce lundi, annonce l'Agence Régionale de Santé. 

Dans nos départements, une dizaine d'établissement est ainsi concernée, en voici la liste : 

Dans les Vosges : 

o EHPAD DU PRE FAVET - MONTHUREUX SUR SAONE (88)
o EHPAD RESIDENCE ANTOINE - ST MAURICE SUR MOSELLE (88)
o EHPAD L'AGE D'OR - ST DIE DES VOSGES (88)
o EHPAD RESIDENCE LE VAL DE JOYE - LE VAL D AJOL (88)
o EHPAD MAISON RETRAITE JEAN MARTIN MOYE – ESSEGNEY (88)

En Haute-Marne : 

o EHPAD Saint-Martin - ARC EN BARROIS (52)
o EHPAD Felix Grelot - NOGENT (52)
o EHPAD ADEF Maison de l'orme doré - SAINT-DIZIER (52)
o EHPAD Pougny - DOULAINCOURT-SAUCOURT (52)

En Meurthe-et-Mosellle : 

o USLD ST JULIEN - CHRU NANCY (54)
o USLD ST STANISLAS - CHRU NANCY (54)
o SSR SAINT JULIEN - CHRU NANCY (54)

Dans ces établissements, les résidents et les personnes peuvent donc se faire vaccicner à partir de cette semaine. La vaccination des professionnels de santé volontaires de plus de 50 ans et/ou avec pathologies à également largement commencé. 

"L’organisation logistique se déploie dans la région avec notamment la livraison et l’installation d’un congélateur dans les établissements de santé pivot (un par département). Pour rappel, ces congélateurs permettent de stocker à - 80°C les doses du premier vaccin disponible, qui arrivent en France de manière progressive. Le Grand Est a ainsi été approvisionné des premières doses à partir du 29 décembre, permettant de débuter la vaccination" explique l'ARS dans un communiqué.

Tous les établissements hébergeant des personnes âgées dans la région seront ensuite progressivement alimentés en vaccins tout au long de cette première phase de la campagne, une vaccination complète nécessitant une deuxième injection à 21 jours après la première.

"Pour rappel, cette première phase de vaccination concerne les personnes âgées résidant en établissements, ainsi que les personnels y exerçant et présentant un risque élevé de faire une forme grave de la maladie (plus de 50 ans et/ou avec pathologies).

Pour faciliter la vaccination de ces professionnels de santé volontaires de plus de 50 ans et/ou avec pathologies, 6 centres de vaccination sont déjà ouverts dans la région et 13 autres vont ouvrir dans les prochains jours" toujours selon l'ARS.

Les vaccinations de ces professionnels ont également commencé lundi.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2021, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: