Epinal : Inutile au NHE, l'hôpital offre du vieux matériel au Liban, à Madagascar et à l'Arménie

Devenu inutile, du petit matériel a été donné par le CHED à d'autres institutions afin de faire avancer des projets médicaux.
KK / MLR - Le Nouvel Hôpital d'Epinal, archives

Pas encore inauguré officiellement (ce n'est plus qu'une question de jours) le Nouvel Hôpital d'Epinal fonctionne déjà en régime de croisière.

Le gros matériel a commencé à être déménagé du vieil hôpital aux locaux du NHE début mars dernier, avant que les premiers patients ne suivent.

Désormais l'ancien bâtiment n'abrite quasiment plus rien, si ce nest du vieux matériel de soins, pas hors d'âge, mais qui a déjà bien vécu.  Mais parce qu'il peut encore être utile à d'autres, la direction du Centre Hospitalier Emile Durkheim a fait le choix de faire des dons. 

Des servantes, des chevets, des lits, des fauteuils de chambre, des négatoscopes (pour pouvoir visionner les radios dans les chambres ndlr) ont ainsi été retirés petit à petit depuis le début du mois de septembre par des associations. Des dons qui ont pris des directions très différentes. 

"Il y a plusieurs projets qui ont pu être aidés par ce biais là" nous explique Bérénice Olivier, la directrice adjointe de l'hôpital d'Epinal, chargée des achats et de la logistique.  "Il y a eu des retraits de matériel réalisés par des associations auxquelles ont a donné du matériel, pour participer à des projets humanitaires". 

"Il y a eu un projet avec un hôpital en Arménie, par l'intermédiaire du Rotary Club. Il y a aussi un projet sur un hôpital au Liban, par l'intermédiaire d'un médecin remplaçant chez nous. Enfin il y a également un projet pour une structure mobile de soins à Madagascar qui  a également bénéficié de dons" détaille ainsi la directrice adjointe. 

Concernant la valeur de ces dons, elle est nulle ou quasi-nulle. Le matériel, acheté neuf, a été amorti tout au long des années, "c'est bien pour ça qu'on l'a offert à titre grâcieux" pointe Mme Olivier.

"Après, un lit, la valeur à neuf aujourd'hui c'est à peu près 2 000 euros, pour un lit de soins électrique etc. Mais ça n'a pas trop de sens de mentionner le prix du neuf puisque c'est quand même du matériel que l'on a donné qui avait une vingtaine d'années".



Si le lit est certes l'élément principal dans une chambre, il n'y a pas que ça. Alors que quasiment tous les patients ont désormais droit à une chambre individuelle au sein du NHE, ce n'est aps le seul. Il y a les chevets, les tables à roulettes, des fauteuils. Ce sont d'ailleurs les éléments qui ont été les plus offerts car présents en grand nombre et c'est du matériel qui a été racheté à neuf pour meubler le NHE. De manière un peu plus ponctuelle, du matériel technique a lui aussi été offert par le CHED, comme mentionné plus haut, des négatoscopes. 

Maintenant que les dons ont été faits, reste encore à vider tout le reste de l'ancien hôpital. Pour cela, il faut faire appel à des déménageurs, qui sont d'ailleurs les mêmes que ceux qui ont réalisé le premier déménagement au printemps.

Tout part à la benne, ou presque. Une partie doit être dispatchée auprès de certaines associations spinaliennes pour être revalorisée, notamment du mobilier, qui sera remis à neuf par des travailleurs en insertion.

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2021, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: