Epinal : un périmètre bouclé pour la manifestation des gilets jaunes ce samedi

La Préfecture des Vosges a interdit un périmètre du centre-ville à toute manifestation demain. Avec le risque d'une amende à 135 euros pour les contrevenants.
Préfecture des Vosges Le périmètre bouclé ce samedi à Epinal
Epinal va accueillir une manifestation des Gilets Jaunes ce samedi, pour la quatrième fois. Une manifestation qui a été déclaré et dont l'itinéraire est connu, indique la préfecture des Vosges. Toutefois, des dégradations ont été notées lors de précédents rassemblements, ce qui a conduit le préfet à interdire une partie du centre-ville à toute manifestation lors de l'après-midi du premier juin. 

Il s'agit du périmètre délimité par les rues et places suivantes:

  • • Rue Entre les 2 Portes
  • • Place des Vieux Moulins
  • • Rue Irène Joliot Curie
  • • Quai Colonel Serot
  • • Passerelle Bir. Hakeim (passerelle comprise)
  • • Place Clémenceau (place comprise)
  • • Rue de la Chipotte (rue comprise)
  • • Rue du Maréchal Lyautey (rue comprise)
  • • Place des 4 Nations (place comprise)
  • • Quai des Bons Enfants (quai compris)
  • • Rue Georges de La Tour (rue comprise)
  • • Place Lagarde (place comprise)
  • • Parc du Cours et Petit Champ de Mars (rive de la Moselle comprise)
  • • Avenue de Provence jusqu’au Pont Patch (avenue comprise)
  • • Avenue des Templiers depuis le Pont Patch (avenue comprise)
  • • Rue de la Préfecture (rue comprise)
  • • Rue Aristide Briand (y compris la partie située entre les intersections avec les rues de la Préfecture et Thiers)
  • • Rond point Rue Aristide Briand-Rue d’Ambrail
  • • Rue d’Ambrail
  • • Rue de l’Abbé Friesenhauser
  • • Rue de la Maix
  • • Rond point Rue de la Maix-Rue entre les 2 Portes

 

La préfecture rappelle que les participants s'exposent à des risques particuliers d'atteinte à leur intégrité physique mais également sur le plan pénal (refus de se disperser après sommation des forces de l'ordre – à noter le nouveau délit de dissimulation volontaire et sans motif légitime de tout ou partie du visage pouvant entraîner une peine d'emprisonnement de 1 an et une amende de 15 000 €).

Par ailleurs, si des manifestants pénètrent dans le périmètre interdit, ils encourent une amende  de 135 €.

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: