Haute-Marne : Ilena, la jeune écolière qui veut vous faire changer de regard sur le handicap

Déjà très présente sur Youtbe, Ilena veut changer le regard des autres sur les handicaps. De nouveaux panneaux vont faire leur apparition petit à petit en Haute-Marne et au-delà. 
Ilena Tech - Ilena (au centre) avec ses parents, au milieux des futurs panneaux, illustration

Elle n'a que 10 ans mais a déjà tout d'une grande. Ilena, une jeune écolière haut-marnaise, veut pousser un peu plus les regards de la société à évoluer sur les handicaps. 

Depuis plusieurs années, elle se distingue déjà sur les réseaux sociaux et sur Youtube, en diffusant des interviews de personnalités, de ministres pour toujours parler de l'inclusion des personnes atteintes de handicap. 

Depuis plusieurs mois, elle travaillait en secret, avec ses parents, sur un nouveau défi, qui commence à prendre forme petit à petit. 

Son ambition? Remplacer le maximum de panneaux en France, signalant une place de stationnement pour personnes à mobilité réduite par d'autres panneaux.

Certes, le pictogramme traditionnel y figure toujours, question de règlementation, mais en grand, on y retrouve également une dizaine de personnages atteints d'autres handicaps, (comme une figure rappelant le nageur meurthe-et-mosellan Théo Curin) que celui nécessitant l'usage d'un fauteuil roulant. 

Et tout ça est parti il y a quelques années, d'une banale question. "Quand j'étais petite, on était sur un parking, on allait dans un magasin, et j'ai vu un monsieur qui est descendu de sa voiture, mais sans fauteuil roulant" se souvient Ilena.

"J'ai dit à mon papa "mais le monsieur il est garé sur une place handicapés mais il est pas handicapé" puisque sur le panneau il n'y avait que le pictogramme du fauteuil roulant".

"Du coup, je pensais qu'il n'y avait que les fauteuils roulants comme handicap, et papa et maman m'ont expliqué qu'il y avait d'autres handicaps dont 80% qui sont des handicaps invisibles".



Entre l'histoire et la mise en branle du projet, trois années ont passé, explique Jonathan Caye, le père d'Ilena. "On a commencé à travailler pendant le covid sur ce projet là, sur comment définir vraiment ce pictogramme pour avoir un principe de pédagogie, de sensibilisation au sein de la société pour avoir un impact sur les futures générations et par la même occasion, donner un peu plus de force au mot inclusion". 

Au final, ce projet entre dans le concret puisqu'une entreprise s'est montée, Ilena Tech, avec donc l'ambition de faire fabriquer ces panneaux.

Même si le site de production de cette nouvelle signalétique n'est pas encore arrêté, il y a des points qui ne sont pas négociables pour Jonathan Caye :

- La production de ces panneaux sera locale, donc haut-marnaise.
- La fabrication de ces panneaux sera le plus écoresponsable possible et surtout inclusive, puisque des personnes atteintes de handicap seront embauchées.

D'ores et déjà, le projet est très suivi localement, le Conseil Départemental de la Haute-Marne, à qui le projet a été présenté il y a quelques jours, va même lancer une expérimentation en plaçant ce type de panneaux en plusieurs points du département.

Une initiative qui a également séduit de grands groupes, comme Avia ou Accor, dont les sièges parisiens seront bientôt équipés de ces panneaux, avec évidemment l'espoir que cela fasse tâche d'huile à la France entière. 


Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2022, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: