L'alternance veut être tendance

{igallery id="609" cid="374" pid="1" type="classic" children="1" showmenu="1" tags="" limit="0"}Apprentissage et contrat de professionnalisation : 80% des jeunes qui en sortent trouvent un travail.
Et pourtant, l'alternance n'est pas tendance, mais plutôt une voie de garage pour les élèves en difficulté ou en échec scolaire.

Le baccalauréat et les études qui s'en suivent restent la référence pour les parents. Du coup les patrons se démotivent. Pour y remédier le gouvernement leur propose de nouveaux avantages fiscaux depuis le premier mars. Ce lundi le gratin politique et professionnel du département a emboîté le pas en célébrant une journée de l'alternance. Mais toute cette mobilisation restera vaine si l'orientation au collège ne s'adapte pas. Seuls 2600 Vosgiens ont choisi cette voie. Pascal Kneuss, Président de la Chambre des métiers et de l'artisanat des Vosges...{phocadownload view=fileplaylink|id=455|text=Pascal Kneuss / Président de la Chambre des métiers et de l'artisanat des Vosges|playerwidth=328|playerheight=200|playerheightmp3=30}

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: