L'union sacrée pour sauver les Thermes de Plombières les Bains.

{igallery id="3412" cid="270" pid="1" type="classic" children="1" showmenu="1" tags="" limit="0"}L'ensemble des acteurs s'est réuni ce matin pour mettre en place un comité de suivi, en vue de faciliter la reprise de Direct Gestion.
83 personnes, y compris les saisonniers, travaillent aujourd'hui au sein de l'établissement thermal, c'est presque deux fois moins que l'an dernier.
Il faut dire que l'investisseur est condamné à redresser la barre et dégager un bénéfice suffisant pour tenir son plan d'investissement de 3 millions d'€ sur 5 ans.
Opposer à la barre du tribunal de commerce avec 2 projets différents, la ville et Bernard Bensaïd, veulent avancer d'un seul homme pour sauver le thermalisme...


{phocadownload view=fileplaylink|id=200|text=Bernard Bensaïd - Propriétaire des Thermes|playerwidth=328|playerheight=200|playerheightmp3=30}


Avec ces éléments, l'épisode judiciaire des Thermes de Plombières les Bains, ferait-il parti du passé?  Un constat : la reprise est plus catastrophique que prévue. Un sabotage commercial interne aurait fait chuter de plus de 60% la fréquentation de l'établissement.
Avec le million et demi d'€ investi pour le rachat, la pilule est difficile à avaler. La ville devra même patienter pour fixer un tarif à l'eau froide, fournie en partie gratuitement. (La station consomme 500 mètres cubes d'eau chaude par jour. L'eau froide est nécessaire à son refroidissement pour les soins)
Aujourd'hui, la mairie apporte un franc soutien au repreneur. Après coup, le maire, revient sur les raisons qui l'ont poussé à présenter aussi un projet de reprise. Frédéric Dubouis...

{phocadownload view=fileplaylink|id=201|text=Frédéric Dubouis - Maire de Plombières|playerwidth=328|playerheight=200|playerheightmp3=30}

Plombières les Bains, le rachat en chiffres :
- 1 million et demi d'euros pour racheter les thermes dont 900 000€ de dettes à éponger et 600 000€ d'investissement de départ
- 54 contrats en CDI maintenus sur 98 au par avant
- 26 CDD, soit 6 contrats supplémentaires par rapport au projet présenté devant le tribunal de commerce d'Epinal
- le repreneur s'est engagé à ne pas revendre les bâtiments d'ici 5 ans
- 3 millions d'€ seront investis dans les cinq prochaines années avec la création d'au moins 5 CDI
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: