La boulangerie de Langres peut-être sauvée ?

La boulangerie de Langres, condamnée à fermer pour nuisances sonores, peut bénéficier d'investissements pour engager des travaux de mise aux normes. Le point avec la maire de la commune.

Magnum la Radio

Peut-être un espoir pour la boulangerie Gallien de Langres (Haute-Marne), condamnée à fermer par la justice en raison de nuisances sonores. Pour rester ouverte, la boutique doit engager des travaux à hauteur de 125 000€.

Ce mardi, plusieurs collectivités locales se retrouvent à Langres autour du maire Sophie Delong pour évoquer les pistes possibles pour sauver l'établissement centenaire et surtout la quinzaine de salariés menacée de perdre leurs emplois en cas de fermeture.

La salut de l'entreprise peut passer par une aide à l'investissement, avec des fonds issus du GIP Haute-Marne selon Sophie Delong :
"Le juge a estimé que l'entreprise était en mesure de supporter le coût des travaux en plus avec les aides. Les collectivités (la mairie, le département, les chambres consulaires) sont au chevet de la boulangerie pour apporter une aide à l'investissement. On peut lui permettre de poursuivre son activité au centre de Langres. Il y a la possibilité d'une aide financière via le GIP, ce sont des fonds en compensation que nous avons pour l'accueil de Bure. C'est toujours d'actualité."



"Moi je me bats pour mon centre ville, avec la concurrence des commerces en périphérie. Une boulangerie c'est crucial, d'autant que le marché est là, les entreprises sont viables économiquement. Les travaux peuvent tout à fait être faits, mais c'est le choix du chef d'entreprise." 

 

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: