La justice s'immisce dans les comptes de la cristallerie de Baccarat

Alors que les propriétaires chinois arrivés en 2018 ne donnent plus de nouvelles, des administrateurs judiciaires ont été nommés pour faire le point sur la situation.
L'usine de 520 personnes, qui a plus de 250 ans, n'a plus de capitaine. Ses actionnaires chinois, la famille Chu arrivée en 2018, ont disparu des radars. Ils avaient promis plusieurs dizaines de millions d'euros d'investissement. Rien n'a été fait.

De plus, les actionnaires n'ont pas remboursé leurs créanciers, qui leur ont permis d'arriver au capital. Les dettes ne sont pas honorées.

Face à ces incertitudes et ces inquiétudes pour un site qui est viable, le tribunal de Nancy a nommé deux administrateurs judiciaires, chargés de recueillir des éléments pour faire un point sur la situation.

 

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: