Lunéville : des voitures électriques en autopartage dès septembre

Une quarantaine de voitures électriques vont bientôt sillonner les routes du Lunévillois.
CCTLB Une "Lulu" posant devant le Château de Lunéville

Des voitures électriques, en autopartage et le tout en milieu rural. C'est tout le pari de Lulu.  

Le service va être lancé au tout début du mois de septembre, dans une quarantaine de communes du Lunévillois. 

Depuis le début du mois de juillet et jusqu'à début août, une tournée de présentation est menée à travers toutes les communes qui ont décidé de bénéficier de ce service. 

La flotte sera composée de 42 véhicules, 40 Renault Zoé, et deux Renault Kangoo. Il y aura un véhicule par commune, sauf pour Lunéville qui en disposera de quatre. 

Afin de povoir les rechercger, une cinquantaine de bornes électriques ont aussi été implantées.

Des prises qui vont aussi permettre de recharger un véhicule électrique n'appartenant pas à la flotte "Lulu", et dont les tarifs seront d'ailleurs harmonisés avec d'autres communes du sud meurthe-et-mosellan. 

Le public visé, est d'abord les jeunes. Le prix de la location d'une voiture comprendra tout, la location, le nettoyage, l'entretien, y compris l'assurance, idéal pour un apprenti conducteur donc. Mais aussi pour un couple d'actifs ou bien des retraités souhaitant abandonner l'un de leurs véhicules afini de faire des économies. 

Car du côté tarifs, ils seront attractifs, entre 1€50 à 2€50 de l'heure selon si vous vous abonnez ou non. L'abonnement mensuel lui sera à 5€.

Enfin, il faudra faire attention, vous ne pourrez pas déposer une voiture n'importe où, il faudra bien évidemment la ramener à sa borne de recharge après utilisation, de même qu'il faudra désinfecter le véhicule et y porter un masque constamment, Lulu étant considéré comme un transport public.

Enfin, le Territoire de Lunéville à Baccarat espère parvenir à convaincre les habitants d'opter pour ce service, et vise d'ici à quatre ans, une vingtaine d'utilisateurs réguliers par véhicule.