Nancy : 1,5 tonne de tabac de contrebande détruit par les douanes !

La direction régionale des Douanes de Nancy a procédé à la destruction d'une tonne et demi de tabac de contrebande ce jeudi après-midi à Ludres, près de Nancy

Magnum la Radio Un douanier regardant le tabac de contrebande avant sa destruction

Du tabac, par kilos entiers. Des pots, des cartouches de cigarettes, le tout soigneusement entassé dans un hangar d'un centre de valorisation des déchets.

Le service régional des Douanes de Lorraine a voulu marquer le coup ce jeudi après-midi à Ludres, à côté de Nancy.

Une tonne et demi de tabac de contrebande, saisi lors de différents contrôles dans les quatre départements lorrains ces dernières semaines, a été détruite.

Depuis le début de l'année, c'est plus de 17 tonnes de tabac qui ont été saisies par les douanes. Pour montrer l'importance de ce chiffre, cela représente quatre fois la quantité trouvée sur la totalité de l'année 2018 !

Une forte hausse, due aussi à un petit coup de chance. En février dernier, un poids-lourd bulgare a été contrôlé sur une aire de repos de l'A31. L'engin transportait des poutrelles métalliques.

« Les agents ont remarqué que les extrémités étaient fermées avec des plaques dont les soudures étaient très approximatives » raconte Joseph Grandgirard, le directeur régional des douanes de Nancy, dont la compétence s'étend sur les quatre départements lorrains. « Ce qui a permis de poursuivre le contrôle, les agents ont ouvert à l'aide d'une disqueuse chaque poutrelle et elles étaient toutes remplies de cigarettes, mais c'est un exemple parmi tant d'autres ! » poursuit-il.

Il y a donc les trafics organisés et très lucratifs. Il y a aussi ce que les douaniers appellent le « trafic fourmi ». « C'est à dire des importations par des particuliers qui se rendent au Luxembourg pour acheter du tabac en quantités qui vont de dix à cent kilos » explique M. Grandgirard, qui rappelle que chaque personne qui achète du tabac dans un pays de l'Union Européenne, est limitée à son retour en France à quatre cartouches. « On est dans une tolérance zéro, vous êtes en infraction donc les marchandises sont saisies et vous êtes passible d'une amende ».

Ce « trafic fourmi », il vient d'habitants des Vosges, de la Meuse ou encore de la Meurthe-et-Moselle et de la Moselle, mais il vient également parfois de beaucoup, beaucoup plus loin ! Ainsi des conducteurs ont été contrôlés avec d'importantes quantité de tabac, originaires de la Drôme, du Calvados, ou encore de la Creuse.

« Des gens qui cherchent à rentabiliser leur déplacement au Luxembourg, elles rassemblent les commandes de leurs voisins, de leur famille et vont acheter des quantités assez importantes, c'est un phénomène que l'on constate assez régulièrement » dit M. Grandgirard.


Un dernier rappel, n'essayez pas non plus de commander du tabac sur internet, quand bien même le vendeur est issu d'un pays de l'Union Européenne, vous seriez là aussi, en infraction.

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: