Nancy : #PourEux, le mouvement citoyen qui cuisine et livre des repas aux sans-abri

Ce mouvement citoyen, né à Lyon lors du premier confinement en 2020 s'est étendu à Nancy, et perdure encore aujourd'hui.
#Poureux Nancy - page facebook Des repas cuisinés par le collectif

Donner un peu de son temps à une bonne cause. À Nancy, un collectif citoyen s'est implanté, après avoir vu le jour à Lyon lors du premier confinement l'an dernier, alors que nous étions tous privés de déplacements, les sans-abris eux, étaient encore plus privés de tout que d'habitude. Il n'avaient plus aucune interaction sociale ou presque, il ne pouvaient plus non plus faire la manche. 

"Le but c'était de venir en aide aux potos, comme on les appelle, les potos de la rue donc les sans-abri" explique Damien, cuisiner dans la vie, et membre de ce collectif #PourEux Nancy. "Nous ne sommes pas une association, il n'y a pas d'argent, il n'y a rien. C'est bien pour cela que l'on dit collectif et mouvement citoyen". 

L'idée était simple. N'importe qui pouvait cuisiner chez soi tranquillement son repas, cuisiner une portion supplémentaire, et un livreur à vélo venait récupérer le plat pour ensuite l'apporter à un sans-abri. 

Mais comment le signaler ? Tout se passe via facebook, selon Damien : "aujourd'hui, la manière dont on fonctionne, c'est que l'on prévient sur notre page facebook à chaque début de semaine quel jour se fera la livraison, cela va de un à deux jours en fonction du nombre de livreurs disponibles. Et à ce moment-là, les gens passent par notre page facebook, s'inscrivent, disent le nombre de repas qu'ils vont préparer et l'heure à laquelle ils veulent qu'ils soient récupérés et une fois que c'est valider, eux ils n'ont plus rien à faire".

Ces plats sont ensuite à disposer dans des petits récipients, eux-mêmes placés dans des petits sacs. Les cuisiniers ont aussi la possibilité d'y laisser un petit mot à destination de la personne qui mangera le repas, ou parfois même des dessins d'enfants y sont ajoutés. "Ce n'est pas que la nourriture, c'est aussi le lien social" pointe le cuisinier. Et pour la livraison ? "Nos livreurs sont à vélo, en groupe et ils maraudent. Il y a certaines personnes, on sait où elles se trouvent le plus souvent". 

Ce mouvement, qui devait être éphémère, s'est finalement inscrit dans la durée à Nancy.  Lors du premier confinement, à Nancy, près de 70 repas étaient ainsi distribués chaque soir de livraison. Au cours de l'hiver dernier, le rythme a légèrement baissé, pour se monter à une cinquantaine de plats par soir de livraison. Enfin au cours de l'été, une trentaine de plats étaient toujours préparés chaque soir de livraison.

Et alors que l'été s'apprête à tirer doucement sa révérence, la grisaille, la fraîcheur bref l'automne va s'installer sur la Lorraine. L'occasion pour le mouvement citoyen de lancer un nouvel appel à la mobilisation, afin de trouver de nouveaux membres et perpétuer ainsi ce petit geste solidaire. "On relance une compagne de recrutement si l'on peut dire, parce que l'on a besoin de livreurs, on a besoin de cuisiniers, on a besoin de gens qui ont envie de partager !".

"En même temps, c'est toujours des belles rencontres ! Là, les personnes qui sont dans #PourEux, ce sont des personnes on s'est rencontrées il y a un an et, ben, on se retrouve pour boire des cafés, pour boire des verres, voilà, il y a aussi un échange, pour nous c'est aussi un moment de convivialité" conclut Damien.

 

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2021, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: