Premier test concret de la réforme de la garde à vue dans les Vosges

Première application concrète de la réforme de la garde a vue ce week end dans les Vosges. Depuis vendredi, les avocats sont autorisés à assister leur client tout au long des interrogatoires et non plus 30 minutes en début d'enquête comme c'était le cas auparavant. Objectif, faire passer en France le nombre de garde à vue de 800 000 à 500 000 par an. A Epinal la profession s'organise. Sur la base du volontariat des listes de permanence de 24h sont crées. Si la rémunération de ces astreintes reste vague, dans les Vosges la nouvelle mesure est appliquée sans problème et semble bien fonctionner, même si ces premiers résultats doivent être confirmés dans la durée. {phocadownload view=fileplaylink|id=22|text=Laurence Bourdeaux, Batonnier du barreau d'Epinal|playerwidth=328|playerheight=200|playerheightmp3=30}.

{
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: