Un cluster au GET Vosges, au moins quatre cas détectés

Le club de basket vosgien a enregistré d'autres cas positifs au Covid-19 selon des tests.
Magnum la Radio Le GET Vosges lors de sa reprise de l'entraînement le 18 août dernier
Depuis ce début de semaine, le GET Vosges compte trois cas positifs au Covid-19 parmi les joueurs de son équipe première. Pour deux autres joueurs, les tests se sont révélés négatifs. Toutefois, le coach, Laurent Mathis a lui également été testé positif au coronavirus. 

La préparation pour le championnat de NM1, commencée le 18 août, est donc stoppée. Les explications du coach Laurent Mathis* : "Ce qui peut poser problème à cette heure-ci, c'est que tous les joueurs sont arrêtés puisqu'ils sont des cas contacts avérés, ils ont joué forcément sans masque. On est à l'arrêt jusqu'aux résultats des tests. On nous demande pour la plupart des joueurs d'être en quatorzaine même si les tests sont négatifs."

"On va se renseigner car si on compare avec d'autres équipes professionnelles dans d'autres sports, une équipe n'est pas totalement à l'arrêt quand il y a des cas positifs. Sachant que pour ceux qui ont été testés négatifs, on va encore refaire des tests. J'espère qu'on aura l'autorisation de s'entraîner parce que cela met aussi les joueurs en danger. Ils risquent des grosses blessures, faire des matchs intenses en compétition quand vous n'avez pas repris une phase d'entraînement progressive, il y a un risque de grosse blessure.

Des nouveaux tests vont être réalisés ce mercredi, à la suite du délai de sept jours par rapport au dernier contact avec le cas 0. Donc j'espère qu'à la suite de ces résultats, s'ils sont négatifs, que les joueurs puissent s'entraîner même si on se sépare individuellement.

Puisqu'à l'heure actuelle, personne n'a le droit de bouger, on ne peut pas travailler sur du physique. Depuis mercredi dernier, on n'accède plus à la salle. J'espère qu'on pourra avoir rapidement une adaptation en fonction des cas.

Ils ont des familles, on en appelle au sérieux, c'est évident qu'on ne peut pas tout contrôler. Dans leur vie extra-sportive, il faut qu'ils continuent à appliquer les gestes barrières. J'ai pas mal de nouveaux joueurs qui sont arrivés, et à Epinal, ils n'ont pas leurs familles avec eux, donc ça évite les contacts, pour le moment, ce n'est pas plus mal."

Le premier match de championnat se jouera à domicile le 2 octobre, contre Le Havre. Mais un match de Coupe de France est prévu à la mi-septembre face à l'équipe de ProB de Denain.


*L'interview de l'entraîneur a été réalisée ce mardi matin, 1er septembre, avant que de nouveaux résultats d'analyse ne tombent.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2021, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: