Vosges : contre les incivilités, les villes déploient leurs caméras

Une quinzaine de villes vosgiennes sont actuellement équipées de caméras de vidéoprotection. Dernière en date à se lancer : Vittel.

Les dispositifs de vidéoprotection dans les communes vosgiennes se multiplient. Actuellement, on dénombre une quinzaine de villes (Epinal, Capavenir Vosges, Neufchâteau, Mirecourt...) déjà équipées ou en passe de le faire.

Dernière en date : Vittel. Dans la cité thermale, le braquage du casino en août 2017 et celui d'une bijouterie en juillet 2018 ont été les éléments déclencheurs pour se lancer. Franck Perry est le maire de Vittel : "Cela faisait un peu beaucoup pour notre ville, qui est paisible, il faut qu'elle le reste. Il s'agit d'un système de dissuasion. Se sentir en sécurité et éviter les dégradations, car les faits sur le matériel urbain (dégradations, tags) représentent des sommes importantes à la fin de l'année pour une municipalité."



Les images de ces caméras, conservées pendant quinze jours, pourront être consultées soit par la police municipale, soit par la gendarmerie pour aider à la résolution des délits. 9 caméras fixes seront installées et 8 caméras multivues à partir de cet été et progressivement d'ici l'an prochain au centre ville, sous la galerie thermale, et en sortie de ville.
168 000€ d’investissement financés à hauteur de 50%, par l’Etat. Benoît Rochas est le sous-préfet de Neufchâteau…


Hervé Barthélémy gère l'outil informatique : "Pour l'instant, le timing de l'installation est encore incertain. Il faut pouvoir acheminer les flux d'images pour pouvoir les stocker, il faut tirer des fils, on privilégie la fibre optique pour enterrer les câbles."
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: