Vosges : les quatre villes thermales pourront se refaire une beauté

Plombières-les-Bains, La Vôge-les-Bains, Contrexéville et Vittel vont bénéficier du programme national de revitalisation des bourgs-centres.
Magnum la Radio Les maires des quatre communes signent la convention
Elles ont en commun d'avoir un patrimoine important, lourd à entretenir. Dans leurs rues, souvent des friches immobilières qui font tâche. Elles connaissent aussi une baisse de population et des commerces de centre ville qui sont en difficulté.

Plombières-les-Bains, La Vôge-les-Bains, Contrexéville et Vittel vont bénéficier du programme national de revitalisation des bourgs-centres. Il s'agit de la deuxième campagne au niveau départemental (les premières communes lauréates sont Bruyères, Darney, Rambervillers, Raon l'Etape et Xertigny).

"Pour une reconquête du monde rural, nous avons tellement d'atouts dans les Vosges, nous devons continuer à développer des projets d'attractivité" a expliqué ce jeudi le président du Conseil départemental François Vannson. "Ces villes au passé prestigieux jouissent d'une image et d'une histoire sur lesquelles s'appuyer" poursuivait le préfet en présentant ce programme de revitalisation à plusieurs objectifs : renforcer le rôle central de ces bourgs centres, reconstruire une image positive et reconquérir le centre ancien.

Ce dispositif permettra de bénéficier d'un accompagnement spécifique en ingénierie, d'aides financières de l'Etat et du Département pour le financement d'un poste de chef de projet, les études pré-opérationnelles et les investissements qui en découleront. En clair, il s'agira de soutenir le commerce de centre ville, permettre la rénovation de bâtiments au patrimoine remarquable, faire émerger de nouvelles activités pouvant attirer des touristes, lutter contre les friches immobilières.

Albert Henry est le maire de Plombières-les-Bains : "Ce programme aurait dû être mis en place depuis au moins vingt ans, malheureusement cela n'a pas été le cas. Nous avons une ville où il fait bon vivre, mais il y a d'importantes choses à faire. Notre patrimoine a 2 000 ans, on est la station thermale la plus ancienne du Grand Est, avec les bains romains et une architecture énorme."

"On a déjà engagé la rénovation de l'Espace Berlioz, c'est prêt, ce sera un centre culturel, un cinéma et l'office de tourisme où l'on fera beaucoup de choses avec notamment des expositions."
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: