À trottinette, un enfant se promenait dans le tunnel Maurice Lemaire

Une histoire surprenante dévoilée par les responsables du tunnel eux-mêmes. 
KK / MLR - En voiture, à l'intérieur du tunnel Maurice Lemaire, illustration
"Il voulait juste voir le tunnel Maurice Lemaire", c'est par ces mots que l'enfant aurait expliqué son geste, selon les responsables

Ce mercredi matin aux environs de 7h40 en pleine heure de pointe dans le tunnel, le dispositif de surveillance composé notamment de caméras a détecté la présence d'un piéton sur les voies, à l'intérieur de ce long ouvrage, qui relie les Vosges à l'Alsace. Un début de journée mouvementée donc pour les équipes, plus habituées à des véhicules en panne, ou à l'intrusion d'animaux dans l'ouvrage, du cheval à l'écureuil.

Le jeune garçon, âgé d'une dizaine d'années était parti de chez lui à Sainte-Marie-Aux-Mines, un peu plus tôt, en laissant une lettre à sa maman pour ne pas qu'elle s'inquiète "il trouvait que le revêtement roulait bien avec sa trottinette donc il est entré un peu plus loin" confie Thomas Griffon, le responsable de ce site géré par l'entreprise APRR que nous avons joint par téléphone.

Chose rare, les responsables de l'ouvrage ont immédiatement interrompu la circulation sur la totalité du parcours, plutôt que de fermer un côté et laisser la circulation s'écouler. Mais certains conducteurs ne l'ont pas entendu de cette oreille. 

"L'idée c'était de figer les automobilistes pour ne pas qu'ils puissent partir, pour envoyer nos équipes d'intervention sur place" explique Thomas Griffon. 

Le souci, c'est que feux rouges et barrières n'ont pas arrêté certains conducteurs. "Des automobilistes et des camions ont forcé le passage et nous ont cassé quatre barrières" détaille le responsable APRR qui pointe un soucis d'éducation des conducteurs.

"À cette heure-ci, un feu rouge, c'est bien une obligation de s'arrêter, les automobilistes n'ont pas compris pourquoi on les a arrêté dans le tunnel, mais nous, nous avions un jeune piéton sur les voies donc c'est bien pour ça qu'on les a forcé à s'arrêter et ils n'ont pas respecté cette interdiction". 

D'ores et déjà, des constats ont été effectués, et des plaintes vont être déposées, le tunnel étant équipé de nombreuses caméras, les contrevenants devraient tout de même passer à la caisse "à cette heure-ci, on a fait les constats, on a les plaques, c'est quelque chose de classique qui nous arrive régulièrement, mais je le répète, si on vous demande de vous arrêter à un feu rouge, sur la route, à un passage à niveau ou un feu rouge ans un tunnel, arrêtez-vous, c'est une obligation et ça peut avoir des conséquences très dramatiques". 

La bonne nouvelle, c'est que l'enfant a pu être récupéré, sain et sauf. Il a été remis aux gendarmes haut-rhinois qui l'ont raccompagné chez ses parents, avec une petite carte, une invitation, pour visiter le tunnel plus tard, mais en toute sécurité.

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2021, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: