Epinal : plusieurs agressions aux urgences ces derniers jours

Les urgences de l'hôpital d'Epinal sont en grève depuis plusieurs semaines, notamment pour dénoncer le climat sécuritaire qui se dégrade.
Magnum la Radio Un médecin du SAMU 88, illustration
Le ras-le-bol monte un peu plus aux urgences du Centre Hospitalier Emile Durkheim d'Epinal. 

Selon le syndicat CGT, le mouvement de grève, qui touche le service des urgences depuis déjà plusieurs semaines, avec un préavis qui court jusqu'à la fin du mois d'août, va se renforcer dès ce vendredi.

En cause, le climat sécuritaire, la principale revendication des grévistes spinaliens, qui continue de se dégrader. 

Les représentants des salariés ont demandé à leur direction la création d'un poste d'agent de sécurité afin d'assurer des gardes la nuit, poste qui aurait été refusé par la direction de l'hôpital selon la CGT, en invoquant un motif financier. 

Toujours selon la centrale syndicale, quatre agents des urgences ont été victimes d'agressions ces derniers jours au centre hospitalier

Joint ce jeudi, le Centre Hospitalier Emile Durkheim confirme les dernières agressions. L'établissement explique n'avoir en aucun cas refusé la création d'un poste comme demandé par les représentants des agents.

Selon l'établissement, un poste de gardien a déjà été pérennisé pour surveiller les urgences les nuits durant les week-ends. Aux vues des derniers faits, une analyse doit être menée rapidement afin d'étudier les besoins pour les nuits en semaine, la porte n'est donc pas fermée.



Un mot de soutien a été publié sur la page facebook Y'a Urgence, où il est également fait part de la lassitude face à cette situation qui n'évolue pas : 

"Y'a Urgence. souhaite à notre collègue un prompt rétablissement. Tout notre soutien pendant ces moments qui ne devraient pas exister....... 

Quand est ce que nous pourrons aller travailler sans avoir peur de se faire agresser ?? 

Quand est ce que le matin, en quittant notre poste, nous pourrons rentrer sereinement à la maison sans avoir à passer par la case "police" pour porter plainte...?? 

Usés par cette violence...ce manque de respect... 

Et certains osent se poser la question de la dangerosité de notre métier ?? Nous ne devons pas vivre dans le même Monde...
#urgences #greve #epinal #interurgences"
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: