Grand Nancy : elle piochait dans les caisses du CE

A Maxéville, la dirigeante d'un comité d'entreprise au sein d'une société a avoué avoir détourné de l'argent à des fins personnelles entre 2015 et 2018.
Police Nationale de la Haute-Marne Un véhicule de police, illustration
Plusieurs dizaines de milliers d'euros détournés sans attirer l'attention.

Entre décembre 2015 et décembre 2018, la dirigeante d'un comité d'entreprise au sein d'une société a détourné à son profit des fonds du CE.

Seule aux commandes du comité d'entreprise pendant ce temps, elle a profité des sommes dont elle avait la garde afin de s'augmenter un peu, "elle trouvait son salaire pas très intéressant" commente un policier.

Au total, elle aurait détourné 67 200 euros en 22 chèques.

Sauf que depuis le 1er janvier, les CE n'existent plus, remplacés par des CSE (comité social et économique).

Sentant le vent tourner et le risque de voir le CE être la cible d'un audit des comptes, elle a avoué ses agissements par courrier et n'est plus retournée sur son lieu de travail.

L'entreprise l'a depuis licenciée et une plainte a été déposée.

L'ex patronne du CE a été placée ce lundi matin en garde à vue à Nancy, entendue par la Brigade de répression de la délinquance astucieuse. 

Elle est ressortie de l'hôtel de police et est poursuivie pour faux et usage de faux et abus de confiance notamment.

Elle comparaîtra devant un délégué du procureur en septembre prochain, dans le cadre d'un "plaider coupable".
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: