Nancy/Langres : 12 mises en examen et plus de 11 kilos d'héroïne saisis

Une vague d'interpellation a été menée entre la Meurthe-et-Moselle et la Haute-Marne suite à de la drogue découverte à Toul en février 2020.
KK/MLR - Le procureur de la république de Nancy, François Pérain, accompagné du directeur du SRPJ (à gauche) Maurice Alibert
Elle restera probablement comme l'une des prises de l'année en terme de lutte contre les trafics de produits stupéfiants. Une vaste opération a été menée il y a quelques jours à travers le Grand-Est. 

Une enquête qui avait démarré début février 2020, lors de la découverte, par hasard, dans une cave dans le quartier de la Croix de Metz, à Toul, d'une impressionnante quantité d'héroïne, selon le procureur de la république de Nancy, François Pérain.

Les policiers étaient tombés ce jour-là sur 6,5 kilos d'héroïne, un kilo de cannabis, mais également plus de 200 cartouches de 9mm. Interrogée, la locataire de l'appartement dont la cave dépendait a rapidement été mise hors de cause par les enquêteurs, le parquet de Nancy avait alors ouvert une information judiciaire et le dossier confié au SRPJ de Nancy. 

Quinze personnes ont été interpellées entre les 12 et 16 avril dernier, entre les départements de la Meurthe-et-Moselle, du Bas-Rhin mais aussi de la Haute-Marne.

Douze personnes ont été mises en examen dans le cadre de ce dossier, a annoncé François Pérain. Huit des suspects ont été placés en détention provisoire, quatre autre remis en liberté sous contrôle judiciaire.  

Le réseau, complètement démantelé, parvenait à écouler environ 4 à 5 kilos d'héroïne chaque semaine, alors que dans la région ce type de drogue "vaut moins cher qu'ailleurs" a souligné Maurice Alibert, le directeur du SRPJ de Nancy, "en gros l'héroïne ici c'est 16€ le gramme". Un prix "bas" qui s'explique par la position de Nancy, très proche de l'autoroute et située pile sur l'axe nord-sud, très prisé par les convois de drogue arrivant le plus souvent des Pays-Bas.

D'ailleurs, les deux têtes présumées du réseau, deux frères vivant à Saint-Nicolas-de-Port, ont été interpellées alors qu'ils étaient en pleine transaction avec un homme originaire de Strasbourg, et plus de 4 kilos d'héroïne avaient alors été découverts dans le véhicule d'un des deux frères, ainsi que deux armes de poing. Au domicile de l'un d'eux, une importante somme d'argent a été retrouvée, près de 50 000 euros en liquide.

Les deux hommes, étaient connus de la justice, l'un pour trafic de drogues, l'autre pour usage de stupéfiants. Ils avaient recours à une "nourrice" qui stockait de la drogue et de l'argent chez elle, cette personne est également sur la liste des personnes interpellées, du côté d'Essey-les-Nancy.

Les ramifications portaient jusqu'à Malzéville, Blainville-sur-l'Eau mais aussi les secteurs de Chaumont et de Langres, en Haute-Marne. Pour la branche haut-marnaise, quatre personnes ont été mises en examen, deux incarcérées et deux autres placées sous contrôle judiciaire.


(Photos SRPJ de Nancy)



Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2021, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: