Neufchâteau : les enfants poignardés au cou, enroulés dans des couvertures

Les enfants étaient enroulés dans des couvertures, avec des traces de coups de couteau au cou.
Magnum la Radio Nicolas Heitz, le procureur de la République d'Epinal avec le colonel Brice Mangou

Le procureur de la République d'Epinal, Nicolas Heitz, s'est exprimé ce jeudi après-midi :


A 22h54 hier, le service départemental d'incendie et de secours était contacté au téléphone par une femme de 35 ans qui indiquait que ses deux enfants étaient morts.

Arrivés sur place, les secours ont constaté malheureusement la présence de deux enfants décédés, enroulés chacun dans une couverture sur un lit dans une chambre d'un domicile de Neufchâteau. L'aîné, est un garçon qui est né en 2009, qui a 10 ans. La cadette est née en 2014, elle a 4 ans et demi.

La mère des enfants a été retrouvée prostrée dans la cuisine. Elle présentait elle-même des blessures à l'abdomen, au cou et des scarifications au poignet. Elle exprimait le souhait de mourir. A leur arrivée, les militaires de la compagnie de gendarmerie de Neufchâteau la plaçaient en garde à vue, cette garde à vue a été levée quasi immédiatement compte-tenu de son état de santé incompatible avec la mesure

Elle a été examinée aux urgences de l'hôpital de Neufchâteau et a été conduite plus tard en hôpital psychiatrique sous le régime de l'hospitalisation d'office.

Un prélèvement sanguin a été réalisé pour déterminer si elle avait consommé de l'alcool, des stupéfiants ou pris des médicaments. La brigade de recherche de la compagnie de Neufchâteau a été saisie de l'enquête des chefs d'homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans, crime puni de la réclusion criminelle à perpétuité

L'examen des corps a été réalisé par le médecin de garde de l'institut médico-légal de Nancy. Les deux enfants portaient des traces de coups de couteau au niveau du cou. Les corps présentaient déjà une certaine rigidité cadavérique.

Concernant les armes, trois couteaux ont été découverts : un couteau avec une lame en céramique de 15 cm dans la couverture où était enroulé l'un des enfants. Et deux autres couteaux de cuisine, crantés découverts au sol, dont l'un des deux portaient des traces de sang.

Concernant le logement : Il apparaissait comme très correctement tenu et d'un standing assez confortable. Un appartement de trois pièces, dans un immeuble de centre ville. La cuisine était rangée sans trace de vaisselle récemment utilisée, et tous les volets de l'appartement étaient fermés.

Ont été saisis : le matériel informatique, deux téléphones portables, un carnet de notes et un écrit. Une clé de voiture a été retrouvée pour exploitation ultérieure.

La mère des enfants était séparée depuis près d'un an de son compagnon et travaille.

Les premières auditions ont été réalisées pour entendre les personnes primo-intervenantes et les voisins.

Les auditions se poursuivent. La gendarmerie assure un accompagnement de la famille. Les autopsies des corps seront réalisées en fin de semaine.

Le parquet est dans l'attente de l'évolution de l'état de santé de la mère des enfants pour envisager la suite de l'enquête.



Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: