Vosges : il trouve un obus en forêt et le dépose devant une gendarmerie

Notre région a été la cible de nombreux combats qui ont marqué son histoire. Et il reste encore beaucoup de vestiges, parfois dangereux.
Gendarmerie des Vosges - L'obus déposé devant la gendarmerie de Châtel-sur-Moselle
La plus grande prudence s'impose à nous lorsque nous nous promenons en forêt. En effet, au fil de son histoire, de nombreuses querres s'y sont déroulées.

Plus récemment, la 1ère guerre mondiale, puis la 2ème ont laissé de nombreuses traces toujorus visibles. 

Aussi, il n'est pas rare de tomber sur quelques vestiges de ces époques, mais quelques règles sont à adopter. 

Samedi, un promeneur est tombé nez à nez avec un vieil obus en forêt près de Châtel-sur-Moselle, raconte la Gendarmerie des Vosges sur sa page Facebook.

L'engin, enfoui dans le sol pendant des décennies n'a pas explosé, mais est resté actif, il aurait pu exploser à tout moment. 

Pourtant, le promeneur l'a emporté avec lui, le plaçant dans un sac plastique qu'il a déposé devant la brigade de Gendarmerie, ce qui aurait pu avoir de graves conséquences vis à vis des militaires et des riverains. 

L'engin a été pris en charge par les démineurs, arrivés en urgence de Colmar, ils ont pu le désamorcer.

La Gendarmerie rappelle les bons gestes à adopter lorsque l'on fait une telle trouvaille : 

En cas de découverte :

- ne pas manipuler l’engin suspect
- le protéger et le masquer des vues
- baliser la zone
- ne pas se fier aux « connaisseurs »
- composez le 17

Ces objets, bien qu'on puisse les trouver inoffensifs, restent extrêmement dangereux. En mai 2018, un brocanteur de Meurthe-et-Moselle avait été tué chez lui par des obus qu'il avait acheté dans un marché aux puces à Rôville-devan-Bayon, et qui avaient explosé. 
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: