Les propriétaires seront plus taxés (88)

Sur fond de désengagement de l'Etat et de crise économique, les départements sont en première ligne sur le volet social. Recettes bloquées, dépenses en hausse... faut-il augmenter les impôts pour autant ?

Magnum la Radio Christian Poncelet et Etienne Pourcher - Archives

Les échanges ont été vifs au Conseil Général des Vosges, ce vendredi, entre les élus au sujet du vote des taux.

 

Confrontés à la progression des dépenses sociales (+ 7.8% pour le Revenu de Solidarité Active, +6.4% pour l'allocation dépendance), et des recettes figées, les marges de manoeuvres des élus sont réduites. Dans les caisses, il manquerait trois millions six cent soixante dix mille Euros pour équilibrer le budget 2012.

 

Faut-il réduire les investissements au risque d'enrayer la machine ? Faut-il baisser les dépenses non obligatoires à l'image des aides aux communes rurales ou du déploiement du réseau Internet très haut débit, essentiel à l'économie ?

 

Ou autre solution, faut-il faire appel à la solidarité fiscale des vosgiens ?

 

Un casse tête alors que le budget 2012 et les dépenses afférentes, ont déjà été votées en décembre dernier. Aujourd'hui, il n'était question que d'une goutte d'eau  : 0.8% du budget prévisionnel global. Mais un effort supplémentaire de 24 Euros pour les 150 386 propriétaires concernés dans les Vosges.

 

La taxe sur le foncier bâti (unique taxe sur laquelle peut un département peut désormais prélever), augmentera de 5.28%. Elle sera donc portée en 2012 à 22.32%.

 

Fallait-il faire appel ou non à la solidarité fiscale des vosgiens ? Les dépenses de fonctionnement ont déjà été réduites de 12%, difficile de faire mieux. Christian Poncelet, le président...

{mp3}1554_457{/mp3}


La hausse du taux a été adopté à une courte majorité : seize pour, douze contre et trois abstentions.
Cela représente un effort de 24€ par contribuable. Il aurait fallu envisager une autre solution pour l'opposant, Etienne Pourcher...

{mp3}1554_456{/mp3}

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: