Nancy : un violeur retrouvé grâce à son ADN... 10 ans après !

Une femme de 45 ans avait été agressée et violée sous le viaduc Kennedy en 2002. Le coupable présumé a été arrêté à Narbonne plus de 10 ans après les faits.
C'est sous le viaduc Kennedy à Nancy que le viol s'était produit en 2002
C'est grâce à l'ADN de l'agresseur que les enquêteurs ont pu remonter sur sa piste et résoudre - sans doute - une affaire de viol datant de 2002 à Nancy.
A l'époque, une femme de 45 ans avait été agressée et violée sous le viaduc Kennedy. Vers 20h30, elle vient de faire ses courses au Shoppi du quartier Mon Désert quand elle est abordée par deux individus dans le secteur de la Croix de Bourgogne. L'un d'eux l'accompagne en direction de la gare avant de l'arrêter sous le viaduc pour lui imposer une fellation. Devant son refus, l'agresseur la violente et la contraint sous la menace au viol.

Cette affaire avait engendré une interruption temporaire de travail de huit jours pour la victime qui avait alors porté plainte. Des prélèvements ADN avaient pu être effectués et un génotype masculin identifié en 2003 par un laboratoire de Lille, mais on n'a jamais pu le faire correspondre à un profil connu et remonter la trace du violeur, jusqu'à l'année 2011.

Cette année là, un individu est interpellé à Narbonne pour des faits d'exhibition sexuelle. Il était inconnu des services de police. Le rapprochement est pourtant fait avec le génotype identifié en 2003, et bingo, cela concorde.

Il s'agit d'un SDF d'origine hongroise, âgé d'aujourd'hui de 41 ans, sans profession. Grâce au travail de recherche de l'unité de la sûreté départementale, il a pu être tracé par le biais d'un téléphone à son nom et retrouvé sur Narbonne.

Trois fonctionnaires de police sont descendus pour l'interpeller, chose faite hier (mardi) au matin. L'individu a finalement été rapatrié ce mercredi après-midi sur Nancy. Il sera présenté demain jeudi au parquet à 6h.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: