Remiremont : les raisons qui ont poussé le Maire à la démission !

Chahuté et désavoué par sa majorité lors du dernier conseil municipal, le maire de Remiremont (Vosges) Bernard Godfroy démissionne. Il s'en explique dans un communiqué.
Magnum la Radio
Elu en 2014 sans aucune étiquette politique, Bernard Godfroy ne sera resté que deux ans à la tête de Remiremont, ville de 8 000 habitants. Empêtré depuis plusieurs semaines dans un désaccord avec sa majorité auprès de qui la confiance était perdue, il a décidé de démissionner après un conseil municipal houleux, tenu vendredi dernier.

Il s'était dit victime de mensonges et de calomnies au terme d'un "conseil municipal chaotique et racoleur", où un certain nombre de délégations lui avaient été retirées. Pourtant, juste après, il assurait pourtant être toujours le maire, lui qui avait déjà failli démissionner au début de l'été, avant de se raviser début juillet.

A l'origine de cet épisode politique douloureux pour la ville, un désaccord de point de vue sur la gestion d'un dossier technique relatif à l'aménagement du stade, discuté en conseil au mois de juin.

Bernard Godfroy explique sa décision de démissionner dans un communiqué envoyé ce jeudi.



Il tiendra par ailleurs une conférence de presse lundi 19 septembre.

------------------

Le communiqué du Maire, dans son intégralité :

"Face à la perte de confiance qui a été exprimée par 22 élus du conseil municipal ce 09 Septembre, le Maire de Remiremont a pris la décision de démissionner de ses fonctions.

A cet effet, une lettre a été envoyée ce jour au Préfet.

Bernard Godfroy n'a jamais recherché le pouvoir pour le pouvoir. Il a porté cet été l'espoir de renouer le dialogue avec les dissidents de sa majorité, lesquels ont refusé avec constance la main qu'il leur tendait. Ce refus s'est accompagné d'une campagne de dénigrement publique, dont la violence a culminé lors du Conseil extraordinaire du 09 Septembre. Jusque-là, le Maire avait tenu bon pour les Romarimontains et la dignité des fonctions municipales. Mais, les six élus de l'opposition de droite s’étant ralliés aux dissidents, le rang des opposants au Maire s'est grossi jusqu'à atteindre les trois quarts du Conseil municipal.

Attaqué de toutes parts, sur une base argumentative toujours sans preuve, le Maire a définitivement abandonné l'espoir de renouer avec la possibilité d'un travail collectif.

Il sait que ses opposants travailleront à lui faire porter la responsabilité de la situation de blocage qu'ils ont installée eux-mêmes. Ayant perdu ses espoirs en une réconciliation, et refusant de porter la responsabilité des dysfonctionnements à venir, le Maire a décidé de renoncer à son mandat.

Sa démission sera annoncée officiellement à l'occasion du conseil du 22 Septembre. Elle prendra effet à la date de son acceptation par le Préfet. Entre temps, Bernard Godfroy continuera à assurer ses fonctions dans la limite de l'expédition des affaires courantes."

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: