Vosges : vers une stabilité fiscale du département

Les élus du Conseil Général des Vosges sont réunis ce vendredi pour adopter les taux d'imposition pour 2014. Dépenses et actions seront révisées pour 2014.
Magnum la radio Le président du Conseil Général des Vosges, lors du vote des taux 2014
Comme tous les ans à la même époque, les élus des Conseils généraux se réunissent pour voter les taux d'imposition. Avec un budget de 470 millions d'euros, les Vosges doivent néanmoins revoir à la baisse les prévisions d'investissements.
Le Président, Christian Poncelet, a ouvert les débats en demandant une légère hausse de la taxe sur le foncier bâti : +0,9% afin de compenser un manque à gagner de 200 000 euros dans le budget 2014.




Réaction du président du groupe des élus socialistes et républicains, Etienne Pourcher rétorque que cette somme pourrait être compensée par de nouvelles économies qui permettraient d'éviter d'augmenter l'imposition locale.



"Taux stable" pour d'autres élus du groupe, qui "compense à peine la hausse de l'inflation", c'est pourquoi expliquent, Christian Tarantola et Didier Humbert, nous voterons ce nouveau taux.

Outre ce débat sur l'augmentation des taxes, il est aussi question de la baisse des dotations de l'Etat. 21 millions d'euros étaient prévus, seuls 14 millions seront perçus.
"Nous devons devons revoir les dépenses et actions prévues au budget" prévient Christian Poncelet.

La révision portera sur trois chantiers :
- le collège de Thaon les Vosges dont les crédits alloués fondent de 5,5 millions à 900 000 euros. Il reste prioritaire, mais les travaux prévus feront l'objet d'un étalement.
- même décision pour la réhabilitation de la maison de l'enfance et de la famille dont les crédits passent de 2 millions à 1 million d'euros.
- le réaménagement de la route d'accès à la station de Ventron, en attente de l'achèvement de la réhabilitation de la station.

Philippe Faivre du groupe des réformateurs, propose de recourir à l'emprunt pour maintenir la réhabilitation dans l'année de la maison de l'enfance après avoir dénoncer "un budget qui manque de sincérité et de rigueur intellectuelle"

Les débats se poursuivent alors qu'une interruption de séance vient d'être réclamée par l'opposition.
Quelques échanges à la reprise et finalement, le taux d'imposition vient d'être adopté par l'assemblée départementale.

- 19 pour
- 4 contres
- 8 abstentions

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: