Vosges : tout n'est que question d'argent !

Les conseillers généraux vosgiens sont réunis aujourd'hui pour élaborer le budget 2013. En baisse, faute de nouvelles ressources, il faudra faire des choix.
Magnum la Radio Les élus du Conseil Général des Vosges en séance
Les chiffres parlent d'eux-même, de 448 millions prévus pour l'an prochain, le budget annuel du Conseil Général des Vosges est en diminution de 1,1% par rapport à l'an dernier. Régime sec pour les collectivités contraintes à faire des économies.Dans son budget de fonctionnement, le département a déjà effectué de sérieuses coupes budgétaires, près d'un tiers en moins depuis 2009.
« Les Vosges souffrent » intervient François Xavier Huguenot, pour l'Union des Socialistes et Républicains.
La solidarité, l'une des missions obligatoires, est en accroissement. A 150 Millions d'€, les dépenses progressent de plus de 4%. Signe des difficultés, le RSA en plein boum (+6,5%) et du Fond de solidarité au logement, notamment pour aider les ménages à régler leurs dépenses d'énergie (+7,1%).

« On fera tout. Tous les problèmes sont d'ordre financier » précise Christian Poncelet. Le Président du Conseil Général est malgré tout contraint à prioriser les projets.
4 mesures phares devraient être adoptées à l'issue des débats.

L'aménagement numérique : un plan sur cinq ans de 26 millions d'€ dont la première tranche en 2013 sera de plus de 5 millions d'€. L'idée est de proposer à l'ensemble des vosgiens, de l'Internet à très haut débit, au moins 2 méga. Néanmoins, si ce projet est mené, du fait des contraintes budgétaires, il n'y aura pas d'autres grands chantiers menés l'an prochain.
L'emploi des jeunes : Un plan de 1,5 million d'€ est proposer pour faciliter l'accès à l'emploi des jeunes. Apprentissage et formation seront les principales actions.
Transport : Mise en place d'un réseau billet-tique afin de vérifier la fréquentation des lignes de bus interurbaines, Livo et adapter l'offre à la demande des voyageurs en temps réel. Les transports scolaires seront ouverts à tous les élèves de la maternelle au lycée moyennant finance. (160€/an pour les écoliers facturés aux communes, 80€/ collégien et 100€/ lycéen, par an)
Maintien de l'investissement : 110 millions d'€ soit un quart du budget.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: