Rousselot : "Un mercato difficile, mais le groupe est armé"

L'ASNL n'aura finalement vendu ni Moukandjo, ni Grange, ni Karaboué, et du coup aucun joueur n'a signé en Lorraine. Pis, le président doit remettre la main à la poche. Mais il veut rester positif.
Benjamin Moukandjo est aujourd'hui toujours nancéien, mais pour combien de temps ?
Lundi soir, les dernières heures du mercato estival ont donné lieu à de grosses transactions. En France l'OM a officialisé la signature de Florian Thauvin pour cinq ans. Si cette piste n'avait pas abouti, le club phocéen se serait rabattu sur Yohan Mollo, selon le président de l'ASNL Jacques Rousselot.
Il est revenu ce mardi matin sur le mercato de son club, un brin amer. Après avoir prêté Yohan Mollo à St-Etienne (avec une option d'achat automatique inférieure à 3 millions d'euros), les dirigeants nancéiens n'ont pu trouver de porte de sortie ni pour Benjamin Moukandjo, ni pour Romain Grange, ni pour Lossémy Karaboué.

La vente du premier nommé aurait permis d'alléger la masse salariale très encadrée du club au chardon, et d'acquérir "deux voire trois joueurs" (un attaquant et un ou deux défenseurs). Les négociations pour l'ailier camerounais étaient bien avancées avec le FC Lorient mais la vente de Lemina à l'OM a créé le trouble entre le président Féry et son entraîneur Christian Gourcuff et fait capoter l'affaire.

Benjamin Moukandjo reste donc nancéien, en tout cas pour l'instant. Il n'est pas exclu qu'il quitte le club prochainement pour l'Asie ou la Turquie (où les marchés sont toujours ouverts) ou en janvier, ou en tant que joker, pourquoi pas à Lorient...

"Peut-être un mal pour un bien"

Finalement, seule les ventes de Sébastien Puygrenier (quelques centaines de milliers d'euros à Karabükspor) et surtout de Salif Sané pour 2 millions à Hanovre ont permis au club de renflouer les caisses ; Djamel Bakar et Jordan Lotiès sont eux partis libres à Montpellier et Osasuna.

La DNCG avait prévenu début juillet : si elle veut recruter, l'ASNL devait vendre. Du coup, aucun renfort espéré n'a pu suivre le même chemin que Cuffaut et Bellugou, les deux recrues défensives initiales. Pourtant, de nombreuses pistes avaient été activées par les dirigeants nancéiens, surtout dans le domaine défensif (Mignot, Cambon), mais pas seulement (Ghilas, Saadi, Yattara).

Pour combler le trou toujours béant dans les comptes, le président va à nouveau devoir mettre de sa poche. Pour autant il veut croire en les capacités du groupe.

Pour lui, le fait que Moukandjo, Grange et Karaboué soient toujours là constitue peut-être un "mal" économique pour un "bien" sportif et compte sur ces joueurs "de qualité" pour apporter à l'ASNL cette saison.

{mp3}4157_2774{/mp3}

L'ASNL pourrait accueillir en son sein un nouveau joueur en la personné d'Hérita Ilunga. En fin de contrat après une pige de six mois au stade Rennais, le défenseur congolais est à l'essai et s'est entraîné ce matin avec les jeunes du club.


Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: