JO (gym) : le seul juge français est... nancéien !

Alain Macchia, président d'honneur du club des Cordeliers à Nancy, officie sur le saut de cheval. Ce sont ses 5e Jeux Olympiques.
fig-photos.com Alain Macchia au second plan
Depuis le début des Jeux Olympiques de Londres, un Lorrain arpente les praticables de gymnastique. Pas en tant que gym mais en tant que juge. Il s'agit d'Alain Macchia, qui officie sur toutes les épreuves au saut de cheval. Né à Nancy, il a effectué toute sa carrière dans le club des Cordeliers (gymnaste, entraîneur, président), où il est encore président d'honneur.
Le Lorrain participe à ses cinquièmes Jeux Olympiques, après Atlanta (1996), Sydney (2000), Athènes (2004) et Pékin (2008). Pour la première fois, c'est le seul juge français présent à Londres.
Il a participé à une vingtaine de championnats d'Europe et une quinzaine de championnats du monde, depuis 25 ans. Depuis quatre ans, il a atteint le niveau 1, le plus élevé.

Aujourd'hui en retraite, Alain Macchia consacre encore quatre mois complets à la gymnastique dans l'année. Membre de l'Union européenne de gymnastique depuis 10 ans, il est aussi responsable des juges internationaux français et de la commission de sélection de l'équipe de France. En gym, le juge qui suit l'équipe de France travaille aussi avec elle, avec les entraîneurs, apporte sa contribution.

Nous avons joint Alain Macchia à Londres. Impressions...

{mp3}2121_985{/mp3}

Pour l'instant, l'équipe de France de gymnastique n'a pas vraiment brillé, mais cela s'explique en partie par les nombreuses contrariétés qui l'ont touchée (forfaits, blessures). Le seul espoir de médaille repose désormais sur les épaules de Cyril Tommasone au cheval d'arçon. Alain Macchia nous parle des JO, de la gymnastique et du saut de cheval...

{mp3}2121_986{/mp3}

À 63 ans, Alain Macchia ne sait pas si ces jeux seront ou non les derniers, puisqu'il n'y a pas de limite d'âge.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: