L'ASNL dit sans doute adieu à la Ligue 1, pas d'exploit pour le SAS à Charléty

En Ligue 2, Nancy n'a joué qu'une mi-temps face à Niort ce vendredi soir, concédant sans doute la défaite de trop dans la course au podium (1-2). En National Epinal s'incline sur le terrain du PFC (2-0).
asnl.net Youssouf Hadji, le capitaine nancéien, n'a pas trouvé la faille ce vendredi soir face à Niort


C'était un match capital pour Nancy. Après deux victoires consécutives en Ligue 2, l'ASNL était revenue à 4 points du podium. Face à une belle équipe niortaise, les joueurs de Pablo Correa se sont d'abord montrés timorés et sans imagination. Sur un rythme très plan-plan, ce sont les visiteurs qui ouvrent le score peu après la demi-heure de jeu par Florian Martin, qui convertit du droit un ballon à l'entrée de la surface (33e, 0-1).

L'entame de deuxième mi-temps est d'un tout autre acabit pour le club au chardon, qui se présente dans une nouvelle configuration tactique, passant du 4-2-3-1 avec Coulibaly en soutien axial de l'attaquant, à un 4-3-3 avec Amadou en sentinelle, Grange et Walter en relayeurs, Coulibaly à gauche, Dalé à droite et Hadji en pointe.

Plus agressifs, plus percutants, les Nancéiens se montrent dangereux par Hadji puis Coulibaly. Mais dans leur temps fort, peu avant l'heure de jeu, ils se font crucifier sur corner par une tête de Barbet (59e, 0-2).
Un peu chaos suite à ce 2e but, Nancy retrouve le sourire sur un pénalty logique accordé à Hadji. Mana Dembélé, tout juste entré en jeu, réduit le score (65e, 1-2). Le stade retrouve de la voix et Lusamba remplace Amadou.

Malgré de nombreuses opportunités d'égaliser dans le dernier quart d'heure et l'entrée en jeu de Zitte, l'ASNL ne parvient pas à tromper à nouveau Delecroix et manque l'opportunité de se rapprocher du podium de Ligue 2. Nancy rétrograde à la 7e place, provisoirement à 5 points du 3e, Angers.
   


               
En National, pas plus de réussite pour Epinal, battu chez le 2e du championnat, le Paris FC (2-0). Pourtant les Boutons d'or n'ont pas démérité, notamment en 1ère mi-temps. Cette troisième défaite consécutive scotche le SAS à la dernière place du classement, très loin désormais du 1er non relégable.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: