L'ASNL prend la tête de la Ligue 2, Epinal s'enfonce en National

En Ligue 2, Nancy prend provisoirement les commandes après sa belle victoire à Créteil (0-3). En National, le SAS s'est fait piéger à domicile par Sedan (0-2) et reste englué dans la zone rouge.
asnl.net Antony Robic a clos la marque ce vendredi à Créteil (0-3)

L'AS Nancy-Lorraine garde le rythme et engrange. Le club au chardon a enregistré ce vendredi à Créteil une cinquième victoire en six matches de Ligue 2 (0-3). Une victoire sans contestation possible qui s'est dessinée dès la 29e minute grâce à Dalé. A la reprise, Di Bartoloméo a été contraint de marquer contre son camp, avant qu'Antony Robic ne scelle le score à l'heure de jeu pour l'ASNL.

Pablo Correa était privé ce vendredi de Pedretti au milieu de terrain. Le technicien uruguayen a relancé Rémi Walter et avait choisi Dalé en pointe, laissant Hadji sur le banc, choix payant également. Au classement, Nancy prend provisoirement la tête à égalité avec Dijon, large vainqueur de Clermont (4-1). Samedi Metz aura l'occasion de reprendre le leadership à condition de battre Auxerre. Le Havre, 4e, est provisoirement à 6 points de Nancy.

En National, ça ne s'arrange pas pour Epinal. Le SAS, dont la dernière victoire remonte au début du mois d'octobre, a concédé ce vendredi une deuxième défaite consécutive, la troisième en quatre matches, face au promu Sedan (0-2). Sur un terrain plombé par les trombes d'eau, le nouveau gardien Florent Cabassud a encaissé deux buts marqués par le redoutable attaquant ardennais Goba (29e et 45e). Malgré l'expulsion de ce même Goba en début de deuxième mi-temps, les Spinaliens n'ont pas trouvé les ressources pour revenir. Il restent scotchés à l'avant-dernière place du classement.

Un peu plus tôt, le SAS avait pris connaissance des sanctions de la Commission de discipline de la FFF à la suite les incidents survenus à la Colombière à l'occasion de la réception de Béziers le vendredi 30 octobre dernier. Trois fumigènes allumés dans les gradins Wassmer ayant entrainé l'arrêt provisoire de la rencontre. Sans surprise, les sanctions sont dures : 1000 euros d'amende et un match à huis clos avec sursis.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: