Le Grand Nancy n'a rien pu faire face à Dijon (23/31)

Le Grand Nancy n'a pas fait durer le suspense devant une redoutable équipe de Dijon taillée pour la montée en proD1. Résultat logique 23/31 en faveur des Bourguignons et les nancéiens trop limités et impuissants replongent dans leurs doutes.
Magnum la Radio Le Grand Nancy n'a rien pu faire devant la défense de fer et l'attaque performante de Dijon, deuxième de proD2
3/8 au bout de douze minutes, le ton était donné ! Dijon passait dejà la surmultipliée et envoyait un message aux joueurs de Thierry Thoni, poussifs d'entrée de jeu ! Le patron, c'est bien Dijon et les Bourguignons l'ont prouvé tout au long de la rencontre, profitant des nombreuses pertes de balle et des mauvais choix des nancéens en première mi-temps.
Comme si cela ne suffisait pas, Kader Rahim était muselé puis Lepinoux (1 sur 4 aux tirs) et Chardon (4 buts), pas en réussite...c'est l'arrière droit gaucher Ilic qui se muait en buteur du soir. A 5/10, le buteur croate s'illustrait en faisant parler la poudre en plein lucarne adverse. Dans la foulée, Horak détendait son bras et mystifiait Stojkovic, dernier rempart de la deuxième meilleure défense du championnat.

Ceci dit, les élèves de Denis Lathoud (ancien international Français multititré) avaient la mainmise sur le jeu même si Kratovic transformait un pénalty et ramenait le score à 8/12. Puis Jedrzejewski ajoutait un but (9/13) avant que le gardien lorrain Vincent Lagrange (huit arrêts comme Potteau) ne stoppe un tir aux 7 mètres adverse, préservant l'espoir à la pause (9/14).

Face à une défense fermée à double tour, Nancy aurait pu trouver la clé, en vain. En seconde période, le Grand Nancy adoptait une défense plus rigoureuse, agressive avec du pressing qui gênait considérablement les Bourguignons. Les nancéens revenaient 11/14 grâce à Ilic et Stéphane Chardon qui sonnaient le réveil des troupes. 14/16, Ilic trouvait encore la faille dans l'arrière garde Dijonnaise avant que Kratovic ne fasse trembler les filets à son tour en solitaire (15/18).

A 16/20, Ilic redonnait de l'espoir mais le rouleau compresseur adverse se mettait à nouveau en marche. Kratovic faisait mouche (17/21) puis Ilic trouvait à nouveau la cible (18/22), néanmoins il était trop tard. Nancy lâchait et encaissait buts sur buts. A 18/25 au bout de 51 minutes de jeu, les coéquipiers de Rac déroulaient tranquillement et attendaient leurs hôtes.

Dijon avait creusé définitivement l'écart et avait pris l'ascendant psychologique sur les partenaires d'Hadrien Ramond. Kratovic scorait (19/25) puis yann Ducreux entretenait une lueur d'espoir (20/26) mais les carottes étaient cuites.
Les visiteurs reprenaient de l'avance grâce aux talentueux Redei, Parent et Kiour 21/26). Ilic marquait et stoppait la stérélité offensive des locaux (22/27). Enfin Stéphane Chardon ajoutait un doublé pour éviter la correction (23/31). Après ce deuxième revers consécutif en trois rencontres de championnat, un déplacement à Mulhouse et la réception de Pontault-Combault sont au programme.


Hadrien Ramond stigmatise les nombreuses pertes de balle qui coûtent le match aux siens...

{mp3}3123_2055{/mp3}

Yann Ducreux a inscrit un but et à l'image de son équipe, son rendement est insuffisant...

{mp3}3123_2056{/mp3}

Jacek Jedrzejewski analyse très bien la situation, l'irrégularité chronique de son équipe...il se projette sur le déplacement à Mulhouse et la future réception de Pontault-Combault le samedi 15 mars...

{mp3}3123_2054{/mp3}
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: