Le SAS entre dans une nouvelle ère

C'était déjà dans les cartons ! Après un cycle de trois saisons qui n'a pas permis de remonter le SAS en Nationale 1, les dirigeants ont redonné les clés à l'entraîneur-joueur Fabien Pelc. Quelques joueurs ont jeté l'éponge ou s'apprêtent à le faire.
SAS Volley Le SAS Volley a deja perdu 3 éléments dont le passeur Brankovic au second plan...une saignée est attendue !
Pedro Brankovic, David Ogungbemi et Charles Balazot (Asnières Pro B) s'en vont ou n'ont pas été conservés. Le passeur Pedrag Brankovic a déjà trouvé un point de chute dans un club qui évolue en Nationale une à Beaucourt-Sochaux.Quid de François Mérel (qui a réussi sa mission de maintenir l'équipe B en Nationale 3), Hélori Derrien et Cyril Vandamme ? Ils ont reçu des propositions peu alléchantes pour continuer avec le club de la cité des images. Sébastien Pélissier a décidé de ne pas y donner suite et stoppe l'équipe première.
Jérémy Kraemer qui a un métier à part entière, sera bel et bien là lors de la reprise de l'entraînement. Idem pour l'expérimenté Patrick Noel qui pourrait rempiler une saison afin de donner un coup de main à l'équipe et assurer la transition avec les jeunes pousses.
La politique du SAS est d'intégrer un maximum de jeunes joueurs issus du cru et ne plus verser de salaires onéreux. Ainsi Simon Deiber, Hugo Constantin, Thierry Balay et Pierre Mennevret devraient intégrer ou faire de régulières apparitions dans le groupe fanion. Pierre-André Colin devrait faire partie intégrante de l'équipe A également. On s'attendait à du remue-ménage à l'intersaison, il a bien lieu... Il reste désormais à recruter un ou deux joueurs d'expérience de l'extérieur. Pas une mince affaire par rapport à la conjoncture économique.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: