Le SAS entretient l'espoir : Victoire 4 à 3 à Beauvais

Victoire 4 à 3 du SAS Epinal à Beauvais vendredi soir, dans un match rythmé par les attaques en série de chaque équipe. Les Spinaliens, restent à la quatrième place, à égalité de points avec Vannes, à trois points de la troisième place occupée par Niort et 4 points du leader Ajaccio leur prochain adversaire à la colombière.
sas football VOSGES MATIN Sandy Paillot et ses partenaires n'ont pas d'autre alternative que de s'imposer pour rêver de ligue 2
La rencontre débutait sur un rythme éffréné. L'attaquant Spinalien Victor Mendès ouvrait la marque dès la sixième minute pour Epinal. Puis à la 29ème, Abdellah Asbabou doublait la mise (quinzième but personnel du Maroccain). Le score était de deux à zéro à la pause. Les joueurs de l'Oise revenaient avec d'autres intentions en seconde période. Ils se permettaient le luxe d'égaliser (48ème sur pénalty et 59ème).
Le SAS reprenait l'avantage Grâce à Romain Chouleur sur un magnifique coup franc axial (3/2) puis se faisait à nouveau rejoindre au score par Beauvais (3/3, 69ème).
Ce n'est que dans les utimes minutes que les joueurs de Fabien Tissot prenaient définitivement les trois points de la victoire sur un quatrième but salvateur de Mendès (87ème).
Au classement, le club du chef lieu des vosges reste cinquième à quatre points du leader Ajaccio leur prochain adversaire (vendredi soir à la colombière) et à trois points de Niort, le troisième du championnat.
La lutte pour la montée en ligue deux va être âpre jusqu'au bout...Il faudrait un sacrès concours de ciconstance pour que les élèves du président Stéphane Viry parviennent à leur fins après le déplacement à Colmar d'ici quinze jours.


Rappel :
C'est le couteau sous la gorge que le SAS affronte Beauvais dans l'Oise ce soir. Les trois points de la victoire sont impératifs pour continuer à se mêler à la lutte pour la montée en ligue deux.

En janvier dernier après de multiples reports et sur un terrain à la limite du praticable, Epinal et Beauvais s’étaient quittés sur le score de 0-0. Assurément, une issue de ce genre n’arrangerait pas vraiment les affaires des uns et des autres ce soir en Picardie.
Fabien Tissot l'entraineur du SAS sait que si son équipe ne présente pas un meilleur visage que face à Quevilly, la montée sera utopique...



{mp3}1684_610{/mp3}


     
    En ce qui concerne l’effectif, l’absence de Valentin Focki, victime d’une contracture aux adducteurs, sera compensée par le retour de suspension de Cheikh Ndoye. Quant à Foued Rachid, il sera inclus dans le groupe en lieu et place d’Aliou Dembélé. Des mouvements qui ne révolutionneront probablement pas la trame habituelle mais qui pourraient redonner un nouveau souffle.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: