Le SAS tient sa revanche (1/3)

Le SAS a pris sa revanche sur le match aller face à Pouilly-les-Metz dimanche. Les Spinaliens ont gagné trois sets à un (25-15;25-20;15-25; 25-20).

Magnum la radio SAS VOLLEY

En nationale deux masculine, les coéquipiers de Fabien Pelc avaient encore en mémoire la défaite concédée au match aller dans les Vosges (trois sets à un) devant Pouilly-les-Metz. Le SAS leur a rendu la monaie de leur pièce ce dimanche. Les Spinaliens n'ont rien lâché et dominent leur voisin Moselan trois sets à un. Au classement, le SAS est troisième avant d'accueillir Rueil dimanche seize heures au gymnase Viviani avec Magnum la Radio.

 

Rappel : Menés deux sets à un devant Sennecey, le SAS a fait preuve de belles ressources pour renverser la vapeur et s'offrir un succès à l'arraché dans le set décisif.

En nationale deux masculine, Epinal attaquait tambour battant et enlevait le premier set 25/19 au prix d'une belle application et peu de déchets dans le jeu. Dans le second set, les coéquipiers de Sébastien Péllissier se relâchent et s'inclinent de justesse malgré un set serré 22/25. Dans le troisième set, Epinal commence très mal et remonte progressivement. Hélas, insuffisant puisque Sennecey prend l'ascendant psychologique et s'impose 18/25.

On croit que le dixième du championnat va faire le coup de Pouilly-les-Metz mais c'était sans compter sur l'abnégation des hommes de Fabien Pelc qui vont refaire surface. En effet, dans le quatrième set très accroché, le SAS bien que mené au score, revient à 18/19, égalise à 21 puis à 24 partout avant de l'emporter au forceps 26/24.

Place au set décisif et comme les joueurs du président Noel renaissent, ils ne vont pas rater l'occasion de prendre les deux points. Les Spinaliens prennent les débats à leur compte, imposent leur puissance et infligent un huit à zéro à leur adversaire ! Ces derniers grapillent leur retard peu à peu à douze/six. Trop tard, rien ne pouvait stopper la furia des jaunes et noirs qui l'emportent quinze à huit. Au classement, ils confortent leur quatrième place avant de se déplacer à Pouilly-les-Metz et d'accueillir dans quinze jours, Rueil.

 Jérémy Kraemer se réjouit du dénouement heureux...

 

 {mp3}1381_294{/mp3}

Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: