L'ICE attaque les playoffs face à Dijon

L'IC Epinal s'est inclinée logiquement 3/0 devant Rouen lors de la dernière journée de ligue Magnus mardi soir à Poissompré devant 1500 spectateurs. Néanmoins, c'est un excellent match de préparation avant d'affronter Dijon en playoff dès vendredi soir.
Magnum la Radio L'ICE a manqué le coche dans le premier tiers et a plié devant le réalisme du champion en titre Rouen
Fin du suspense, les dauphins affronteront Dijon dans le cadre des huitièmes de finale des playoffs. Dès vendredi soir puis samedi soir, c'est en Bourgogne que les joueurs d'Alex Stein devront batailler et espérer remporter au moins une des deux rencontres sur la petite glace Dijonnaise. Histoire d'être dans les meilleures dispositions pour aborder le troisième match mardi 26 février à Poissompré devant un public nombreux.
Dans le premier tiers, les coéquipiers de Stéphane Gervais exercent un bon pressing et mettent de l'intensité dans le match. De l'impact et des véléités offensives matérialisées par deux slaps puissants de Fabien Leroy qui ne trouve pas la cible. Sébastien Gauthier, Benjamin Casavant puis Steven Caciotto mettent le feu devant la cage Rouennaise, en vain. Les dauphins ne sont pas récompensés de leur efforts. Il y a toujours un dernier rempart ou les poteaux pour contrecarrer les tentatives spinaliennes. Le champion en titre, revanchard après sa défaite au match aller, plie mais ne rompt pas. C'est cela aussi la force des grandes équipes, subir sans accuser le coup au tableau d'affichage. Les deux formations se quittent dos à dos sur un score nul et vierge à l'issue du premier tiers-temps.

Dans le second tiers, Rouen passe la vitesse supérieure. Dès la 25ème, Marc-André Thinel, assisté par Julien Desrosiers ouvre la marque à la stupeur générale (1/0). Benjamin Casavant s'essaie au tir mais bute sur le portier adverse. Au lieu de revenir dans la partie, l'ICE craque. Les dragons accentuent la pression. Le froid réalisme des Normands se concrétise à la 34ème. Desrosiers assisté par Thinel et Castonguet, double la mise (0/2).

Dans le troisième tiers, Rouen gère et inscrit le troisième but par l'homme du match, l'inévitable Thinel assisté par Castonguet.
N'en jetez plus, la coupe est pleine. Le manager général Anthony Maurice consulte les résultats de Chamonix puis Dijon (cinquième au classement final) qui s'imposent largement. Direction la Côte d'Or ! C'est une bonne nouvelle pour l'IC Epinal qui aura à négocier un court déplacement devant une équipe qu'elle a déjà battu. Tout est ouvert !


Benjamin Casavant...

{mp3}3144_2080{/mp3}

Steven Caciotti...

{mp3}3144_2081{/mp3}

Gabriel Girard, homme du match chez les dauphins...

{mp3}3144_2079{/mp3}
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: