Mondiaux : Nacer Bouhanni, 10e, aurait pu espérer mieux

Dans le coup presque jusqu'au bout, le sprinteur vosgien n'a pu disputer la victoire finale à Ponferrada mais il a rivalisé avec les cadors.
L'Equipe Nacer Bouhanni termine 10e des Mondiaux de Ponferrada
Dixième des Mondiaux, dimanche, à Ponferrada, Nacer Bouhanni a tenu bon malgré les difficultés du circuit. Déçu de son classement final, le sprinteur a apprécié le travail de l'équipe de France et se tourne déjà vers 2016 et l'épreuve disputée au Qatar.
La réaction de Nacer Bouhanni : «J’ai basculé après le haut de la dernière côte dans les dix premiers, mais il y en avait cinq ou six devant moi, il m’a manqué une quinzaine de mètres, et je n’ai jamais pu revenir. La route était glissante, la descente dangereuse. J’ai donné le maximum, je ne pouvais pas faire mieux. Avec 4 200 mètres de dénivelé, c’était dur. Des mecs se sont sacrifiés pour Tony Gallopin et moi, dommage qu’on ne décroche pas une médaille. A partir de cinq tours de la fin, le peloton a accéléré petit à petit. Dans le dernier tour, il a fallu s’accrocher, c’était très dur. C’était un rouleau-compresseur et ça pétait par l’arrière. Je ne suis pas loin, mais entre être pas loin et gagner, il y a une différence.

Je ne peux pas dire que j’ai raté une occasion en or, car il y avait cinq ou six coureurs plus costauds que moi dans la dernière montée. J’espère revenir avec un circuit pour purs sprinters, dans deux ans au Qatar. Je me suis entraîné dur pour décrocher le titre ou une médaille, pas pour faire dixième. Avec deux Français dans le top 10, on n’est pas ridicules non plus.»
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2020, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: