Nacer Bouhanni : "Je me sens de mieux en mieux"

Le cycliste vosgien va tenter de rafler le maillot tricolore dimanche aux championnats de France à Saint-Omer, avant de partir sur le Tour de France.
Magnum la Radio Nacer Bouhanni, la semaine dernière en préparation à Vittel
{loadGALLERYd9da8809e1cda7b24549d0396bfa8014}

Le calendrier est chargé pour le Vosgien de Cofidis, Nacer Bouhanni, en ce début d’été. Ce dimanche, il sera aligné sur les championnats de France à Saint-Omer avant, une semaine plus tard, de disputer le Tour de France.

D’habitude à ce moment de la saison, Nacer Bouhanni arrive en excellente forme, avec un compteur victoires conséquent, sauf qu'en 2017, il a joué de malchance au printemps. Il est notamment resté dix jours à l’hôpital après un traumatisme crânien, fin avril sur le Tour du Yorshire en Angleterre.

Nacer Bouhanni a passé trois jours à Vittel la semaine dernière, pour se préparer à ces échéances estivales importantes. Il a reconnu toutes les étapes de la Grande Boucle qui passeront dans l'Est. Il a a aussi bénéficié des soins de cryothérapie (récupération par le froid) prodigués au CPO de Vittel.

Le natif d'Hennecourt est très attendu dimanche sur les championnats de France, lui qui l'an dernier à Vesoul avait dû abandonner à cause d'une blessure à la main (la nuit de la course, il avait eu une altercation à son hôtel, l'obligeant aussi à déclarer forfait pour le Tour de France.)
Nacer Bouhanni : "Je me sens de mieux en mieux. Il y a un maillot tricolore en jeu, je ferai le maximum."



Pour son entraîneur au sein de l'équipe Cofidis, Jacques Decrion, "Nacer est au moins à 90% de son potentiel, il récupère bien des gros entrainements, il est motivé. Au Dauphiné, il était déjà arrivé à un très bon niveau. Lors du stage à Vittel, on s'est attachés à retrouver ce qui lui manque pour être au top. Mentalement, Nacer est prêt, sans appréhension."


Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2021, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: