Redressement judiciaire pour les Gamyo Epinal, six mois de sursis

Comme toute entreprise en difficulté, le verdict est tombé ce mardi. La SASP Gamyo a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce spinalien.

Magnum la Radio Florent Casolari, directeur administratif du club

 Un redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois pendant laquelle un point d'étape sera fait le 24 avril. Un administrateur judiciaire est nommé, chargé d'assister les dirigeants pour préparer l'avenir.

Soulagement pour la direction, qui craignait une liquidation. Lors de l'audience devant la justice commerciale, Romain Casolari s'est déplacé pour s'expliquer. Le passif du club s'élèverait à un million d'Euros, dont 400 000€ d'URSSAF. Il a laissé le soin ensuite à son cousin, Florent Casolari le directeur administratif, de s'exprimer devant la presse.

Pourquoi le club en est arrivé là ? "Une difficulté à s'adapter au nouveau format de la Ligue (le passage à 44 matchs), un déficit commercial et le passif de l'ICE."

"L'exercice comptable n'est pas terminé. Il est encore temps de mettre en place un plan de redressement. La saison se termine, nos coûts vont diminuer, il n'y a plus grand chose à payer durant l'été."

"Les ambitions sont différentes (NDLR : un titre dans les cinq ans, à l'arrivée de Romain Casolari à la tête du club). On savait que ça allait être difficile, mais on ne pensait pas à ce point."


"L'équipe nous a coûté plus cher que ce qu'on attendait. On est une société particulière, parce que l'on reste dépendant des résultats sportifs."


"On a pas mal de choses à faire, diminuer les dépenses ce n'est pas évident à faire car il y a des dépenses incompressibles. Cela implique une restructuration, une redéfinition des fiche de poste de chacun. Par manque de temps avant, ce n'était pas possible."

"Si on a demandé le redressement, c'est parce qu'on estime être capable de faire ce qu'il faut pour redresser la barre."
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: