Sport : le déodatien Kalidou Koulibaly en lice pour le Ballon d'or

Le vosgien Kalidou Koulibaly est en lice pour le prochain Ballon d'Or, la fierté pour le club de Saint-Dié qui l'a révélé.
France Football Kalidou Koulibaly est en lice pour remporter un Ballon d'Or France Football
Du petit garçon qui jouait au foot sur les terrains du quatier Kellermann à Saint-Dié-des-Vosges avec ses copains, à défenseur international de classe mondiale, le déodatien Kalidou Koulibaly reste un exemple pour les jeunes du coin.

Le défenseur du Napopli, club avec lequel il est engagé depuis 2014, est en lice pour décrocher le légendaire Ballon d'Or. La récompense individuelle la plus prestigieuse décernée chaque année par le magazine France Football. 

Cette nomination, c'est déjà un trophée en soi juge l'un de ses amis d'enfance, Mohamadou Ndiaye, co-président du club de foot de Saint-Dié-Kellermann. 



Après l'annonce de cette nomination, les échanges de textos entre Mohamadou Ndiaye et Kalidou Koulibaly ont été nombreux nous confie-t-il, "il était étonné quand même, mais après tous les sacrifices qu'il a fait je lui ai dit, c'est une récompense" explique le co-président du club déodatien. "Avec son parcours, que tout le monde connaît, par rapport à Metz, le fait qu'il n'ait pas été retenu, qu'il a prouvé (son niveau de jeu ndlr) avec Saint-Dié, ensuite Metz l'a recontacté donc c'est un parcours un peu hors normes pour lui" poursuit son ami d'enfance. 

Le défenseur international sénégalais revient d'ailleurs régulièrement en déodatie où sa famille vit toujours. "C'est l'enfant du quartier et pour le club, même pour les Vosges, on est tellement fiers de lui" explique M. Ndiaye. 

Maintenant que la liste des joueurs en compétition est connue, le rêve est donc permis pour le déodatien, même si les espoirs sont minces. Seuls trois défenseurs ont décroché le Ballon d'Or jusqu'ici, dont l'un à deux reprises, l'allemand Franz Beckenbauer. Le dernier, c'était l'italien Fabio Cannavaro, et ça remonte déjà à 2006 ! 

"On peut rêver mais c'est très très très rarement... En plus il y a des monstres quoi avec Messi, Ronaldo qui ont fait une saison encore extraordinaire, qui sont au top de leur forme depuis dix ans" dit Mohamadou Ndiaye, "déjà d'être parmi les 30 meilleurs au monde pour lui, c'est déjà une grande récompense". 
 

Une reconnaissance que le vosgien a d'ailleurs salué sur les réseaux sociaux, qui lui donne envie de mieux faire encore. 

Désormais, les regards seront un peu plus braqués vers Paris le 2 décembre au soir, au moment de la cérémonie.
Publié:
Mis à jour:
Magnum la radio © 2019, tous droits réservés.
On Air
×
A l'antenne: