Menu
Vous êtes ici»

Macron à Saint-Dié : au contact des Vosgiens

Ce mercredi, Emmanuel Macron a pris un bain de foule à Saint-Dié. Interpellé par des opposants à sa politique, il a répondu.

 
Macron à Saint-Dié : au contact des Vosgiens © Magnum la Radio

Magnum la Radio
Magnum la Radio
Magnum la Radio
Magnum la Radio

C’est l’une des images fortes qui restera de ce déplacement présidentiel de trois jours dans les Vosges… Emmanuel Macron, vivement interpellé par des cheminots en colère à Saint-Dié.

Alors qu'à son arrivée dans la cité déodatienne, le chef de l'Etat avait reçu un accueil cordial de la foule qui l'attendait devant la tour de la Liberté, la situation n'était plus la même à sa sortie de la mairie.

Emmanuel Macron, a été hué et sifflé par des opposants à sa politique, il est allé vers eux, s'est autorisé un bain de foule. Un dialogue s'est alors instauré entre lui et un cheminot.

Ce cheminot, contre la réforme ferroviaire, a fait savoir son inquiétude sur la fermeture prochaine des petites lignes ferroviaires, comme celle qui relie Saint-Dié à Epinal.
Réponse du Président : "Le jour où la réforme est faite, on investira dans cette ligne, j'en prends l'engagement, et on le fera !"

Ecoutez...


A Saint-Dié, le Président venait particulièrement pour évoquer l'attractivité des villes moyennes. Saint-Dié (22 000 habitants et un centre ville en souffrance) a été jugée prioritaire pour bénéficier du programme "Coeur de villes" qui concerne 222 villes moyennes en France (dispositif qui consacrera 5 milliards d'Euros sur 5 ans.).

David Valence, le maire a pu présenter son projet pour relancer le centre ville déodatien : "Le Président a été très attentif au programme qu'on lui a présenté pour un peu plus de 32 millions d'Euros, avec l'objectif de refaire la rue Thiers. Un quart des logements sont vacants dans cette rue, mal isolés phoniquement et thermiquement. Peu accessibles, des trottoirs pas adaptés. L'un des objectifs est de remettre des habitants au centre ville pour pouvoir le redynamiser."
David Valence
Kilian Kueny



Pendant ce déplacement présidentiel, les parlementaires vosgiens ont accompagné le Président, et en ont profité pour faire remonter les attentes du territoire. Stéphane Viry, député LR vosgien, reste dubitatif sur les annonces :

"On essaie de faire notre job qui consiste à interpeller notre Président sur les problématiques vosgiennes.
La sauvegarde de la ligne Saint-Dié/Epinal ? Il peut dire ce qu'il veut, ce n'est pas lui qui paiera. Cela fait partie de ce jeu d'acteur sur lequel on cherche à être agréable envers ceux que l'on visite.
Quoiqu'il arrive, ce n'est pas l'Etat qui paiera, c'est en cela que je reste dubitatif."

Stéphane Viry, député LR
Kilian Kueny


Après son étape à Saint-Dié, Emmanuel Macron est arrivé vers 16h, à Saulxures-sur-Moselotte pour visiter la scierie Germain-Mougenot, la plus grande de Lorraine.
Il a fini la soirée aux Voivres, village de 330 habitants situé entre Epinal et Bains-les-Bains, pour évoquer la filière bois et l'économie en milieu rural.

Dernière modification le mercredi, 25 avril 2018 16:02
Retour en haut

La radio

Info régionale

Sport en région

Jeux

Services en ligne

Standard03 29 08 08 87
SMS72 800